SADAGA ACCUSE : « Certains font de Touba leur vache laitière…L’entreprise en charge de l’évacuation des eaux doit être auditée! »


Des promesses de l’Etat de faire évacuer les eaux pluviales qui inondent Touba non sans causer la mort d’au-moins deux personnes, les populations de la cité n’en retiennent que les discours qui se succèdent et se ressemblent.  La récente visite du ministre Diène Farba Sarr et le récent déclenchement du Plan Orsec n’ont été que pour amuser la galerie, selon les sinistrés qui continuent de vivre un cauchemar effroyable.
 
LES ACCUSATIONS DU DÉPUTÉ SADAGA
Soucieux de dégager la responsabilité du Gouvernement, le député Abdou Lahad Seck Sadaga, au terme d’une visite de terrain, a tenu à porter à la connaissance des populations que la faute incombe exclusivement à l’entreprise désignée par l’Etat pour évacuer les eaux pluviales. « Que les responsabilités soient situées et que le ministre soit informé ! L’entreprise qui a gagné le marché n’a respecté aucun de ses engagements. Elle ne fait aucun effort pour dégager l’eau. Plus d’une centaine de maisons est engloutie dans plusieurs quartiers de Touba. Regardez par vous-mêmes. Ici à Ndamatou où nous nous trouvons, le danger  est omniprésent. Hier, déjà, les  populations ont vu flotter le corps sans vie d’un homme.  Aujourd’hui, on a vu des enfants se baigner dans cette même eau alors que des fils électriques pendent au dessus de leurs têtes. Pire, le matériel qui est disposé ne peut efficacement faire disparaitre toute cette eau. Par conséquent, nous pouvons dire, sans risque de nous tromper, que cette entreprise n’est pas sérieuse et qu’elle doit perdre ce marché. Nous interpellons le ministre de tutelle et l’invitons à auditer cette entreprise.
 
DE L’ARGENT ENCAISSÉ SUR LE DOS DE TOUBA
Autre accusation de taille du député Abdou Lahad Seck Sadaga : «  certains font de Touba leur vache laitière. Je veux nommer ces sous-traitants qui s’accaparent des marchés, des bons de carburant et qui ne font rien pour la cité. Je veux aussi nommer ces personnes qui récupèrent de l’argent au nom de Touba et qui se terrent aussitôt après. Touba souffre de ses businessmen qui n’ont d’yeux que pour l’argent ».
 
L’honorable député Abdou Lahad Seck Sadaga de remercier les ministres qui ont consenti des gestes de bonne volonté en prêtant à la cité des motopompes et en octroyant des tuyaux d'évacuation.
 
Lundi 19 Septembre 2016
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :