SACCAGE DU QG DU PS : L’attaque a été planifiée et exécutée

La sortie de Khalifa Sall accusant la Division des investigations criminelles (Dic) de s’acharner sur les jeunes de son camp, dans le cadre de l’enquête sur le saccage du siège du Parti socialiste (Ps) est une diversion. Les enquêteurs n’épargnent personne et aujourd’hui ils savent presque tout ce qui s’est passé, ce fameux jour.
Révélations exclusives de Libération.


SACCAGE DU QG DU PS : L’attaque a été planifiée et exécutée
Le maire de Dakar, Khalifa Sall, a fait une sortie pour accuser la Division des Investigations criminelles (Dic) de s’acharner sur ses proches dans le cadre de l’enquête sur le saccage du siège du Parti socialiste (Ps) intervenu le 5 mars dernier. Cette sortie ne rime pas avec la conduite adoptée par les enquêteurs depuis que le Procureur de la république leur a fait soit transmis de la plainte contre X déposée par le Bureau politique du Ps.
Libération est en mesure de révéler que les limiers n’ont convoqué personne au hasard. Dès le début de l’enquête, la Dic a travaillé sur plusieurs vidéos prises le jour des faits. Séquence par séquence, ils ont analysé le film pour procéder aux captures visages des casseurs qui agissaient à découvert. Il se trouve que ces derniers en majorité sont des proches du maire de Dakar, Khalifa Sall, et Bamba Fall, le maire de la Médina.
Selon nos informations, la Dic a fini d’établir que le saccage du siège du Ps est loin d’être un acte isolé. Il a été planifié et froidement exécuté. Les enquêteurs ont ainsi découvert que les «casseurs» se sont réunis le 4 mars à la Piscine Olympique (Point E, Dakar), c’est-à-dire vingt quatre heures avant de passer à l’action. Un agent de cette infrastructure que gère la ville de Dakar, interrogé une première fois, intéresse particulièrement les enquêteurs de la Dic qui vont le convoquer encore. 
A vrai dire, là où Khalifa Sall se fourvoie encore, c’est quand il résume l’enquête à l’audition de ses proches. Comme révélé par la presse, Ousmane Tanor Dieng, le Secrétaire général des Verts de Colobane, a été entendu par les enquêteurs. Une audition qui a duré cinq heures de temps. Le ministre de l’Education nationale n’est pas en reste. Serigne Mbaye Thiam a été interrogé à la Dic le jour de... l’anticipée des exercices du Bac. Il a été auditionné en même temps que son chauffeur.
Or, jusqu’à présent, on n’a pas entendu ces hauts dignitaires crier au loup. La question est maintenant de savoir pourquoi Khalifa Sall cherche à se «victimiser» alors que l’enquête suit toujours son cours. Peut-être a t-il deviné que la Dic qui va boucler l’audition des seconds couteaux dans les prochains jours, va passer aux «gros morceaux»...
 
Vendredi 24 Juin 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :