SABOYA OUBLIÉE - Les populations tapent sur la table et réclament leur part de' l'Émergence'


Cest une population située dans la frontière Sénégalo-Gambienne habitant dans une localité nommée''Saboya'' qui est sortie en masse, ce mardi,  pour dénoncer l'oubli dont elles sont victimes depuis 1905. Personnes âgées, femmes, jeunes, ont  ainsi convoqué la presse et  marché pour se faire entendre. 

Visiblement harassés par leur enclavement, les manifestants ont regretté les difficultés énormes auxquelles ils sont confrontés. '' Nous avons un poste de santé de Saboya sous équipé. Nos malades sont obligés d'être évacués sur Nioro. Si vous ratez le car qui quitte à 4heures du matin, vous êtes obligé de faire  18 kilomètres en charrette. Notre poste de santé n'a qu'un infirmier chef de poste. Nous avons besoin d'un plateau technique adéquat, d'une sage femme et d'une ambulance '', dira Binetou Diop, animatrice communautaire.


Dans le même ordre d'idées, les populations scanderont en chœur leur ambition de tourner le dos à la lumière des bougies. Babacar Guèye, porte-parole des jeunes,  d'ajouter :  '' depuis 1905, nous n'avons pas d'électricité. Nous réclamons notre part de l'Émergence. Notre maire, celui de Wack Ngouna commune à laquelle Saboya appartient, est actuellement le patron de l'Anpej et c'est l'occasion de l'interpeller sur nos difficultés. Saboya est dans l'obscurité totale et dans une insécurité indescriptible. Au delà de l'électricité, nous avons besoin que le tronçon Saboya-Wack Ngouna soit bitumé. C'est 18 kilomètres. Les élèves travaillent dans des abris provisoires et courent des risques permanents. Nous demandons au Président de la République de nous venir en aide ''.

Les manifestants déploreront, par ailleurs, les impairs notés dans le secteur de la pêche, du maraîchage...Ils brandiront la menace de voter contre le régime si aucun effort n'est fait avant de regretter leur non appartenance à la Gambie. 
Lundi 3 Avril 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :