Rocky Balboa, lutteur, se confie au « Témoin » : «Tous les lutteurs battus par Balla Gaye II me supportent !»

C’est un Papis Koné alias Rocky Balboa serein et confiant que le reporter de votre hebdo « Le Témoin » basé en Suisse a rencontré mercredi après-midi dans une salle de musculation de Genève. Dans cet entretien, le mastodonte du club de Carouge et futur adversaire de Balla Gaye II revient sur son parcours et révèle quelques facettes de sa personnalité.


Rocky Balboa, lutteur, se confie au « Témoin » :  «Tous les lutteurs battus par Balla Gaye II me supportent !»
Le Témoin - Comment justifiez-vous que, pour un lutteur jusqu’ici inconnu au Sénégal, vous allez en découdre avec Balla Gaye II, le roi des arènes, pour votre premier combat au Sénégal ?



Papis Koné-Je ne viens pas de nulle part. J’ai toujours gravité autour du monde de la lutte. La cour de ma maison familiale aux Parcelles Assainies nous servait d’arène à moi et mes frères. Le premier Sénégalais qui a ouvert une salle de musculation à Dakar, c’est un de mes oncles. Et mon père était un officier qui formait des troupes d’élite de la police sénégalaise.

Mais comment expliquer que, sans avoir disputé le moindre combat de lutte au Sénégal, vous allez rencontrer le plus grand champion du pays ?
Mon futur adversaire est le fils de Double Less, certes, mais je vais montrer à tous les Sénégalais qu’il n’est qu’un petit champion. Mame Gorgui Ndiaye était un des plus grands lutteurs du pays, pourtant on ne lui connaît pas de fils dans l’arène. C’est pareil pour Manga II. Donc, le fait d’être fils de Double Less ne suffit pas pour être champion.



Mais il a terrassé de grands lutteurs comme Tyson et, surtout, Yékini.
Cela ne veut rien dire ! Moi, je pratique la lutte suisse qui est beaucoup plus dure que la lutte avec frappe. En un week-end, je peux avoir plus de dix adversaires alors qu’au Sénégal, le lutteur a plusieurs mois pour préparer un seul combat. L’entraînement de pointe que je pratique, mon alimentation et mon rythme de vie font que je peux battre Balla Gaye II facilement. «Balla Gaye II dou dara» (Balla Gaye II ne pèse pas lourd face à moi). Mon staff a bien examiné sa façon de frapper, de se déplacer, sa rapidité d’exécution, sa souplesse. Et sur la base de calculs scientifiques, qui prennent en compte tous ces aspects, j’ai 17 points d’avance sur lui.



Qui est Rocky Balboa ? La question s’impose d’autant plus que certains s’étonnent du choix du promoteur sur votre personne.

Rocky Balboa, c’est un homme de 1,95 m pour 135 kg. Un père de famille issu d’une fratrie de cinq. Le premier lutteur sénégalais expatrié. A ce titre, je suis comme un ambassadeur car je défends l’image de mon pays. Grâce à moi, beaucoup de Suisses se rendent jusqu’au Sénégal pour assister à des combats.
Bien avant Aziz Ndiaye, plusieurs promoteurs de lutte avaient déjà pris contact avec moi. Ils ont tous entendu que j’avais fait le vide autour de moi ici.

Mais enfin, vous n’avez pas participé à la Fête fédérale delutte, la plus grande manifestation de ce sport en Suisse.

C’est parce que je me concentre sur mon prochain combat à Dakar. Mais avec mon club de lutte de Carouge (Genève), j’ai plusieurs trophées. Je pratique aussi plusieurs disciplines dans les arts martiaux. C’est pour vous dire que je suis un lutteur complet et Balla Gaye II va l’apprendre à ses dépens… Pour lui prouver que je lutte mieux que lui, j’aurais aimé faire du « mbappat » (séances de lutte traditionnelle, Ndlr) avec lui dans son fief de Guédiawaye. En lutte pure comme en boxe, je suis meilleur que lui. Il faut aussi savoir que les amateurs avaient besoin de nouveauté car ils en ont marre d’entendre toujours les mêmes noms dans l’arène. Donc, j’apporte une touche de fraîcheur.

Quel est le montant de votre cachet pour ce combat ?
Je ne vais pas le dire. Cela ne regarde que le promoteur et moi. Mais, moi, je ne suis pas pauvre. En plus du sport, j’assure la sécurité dans une discothèque très sélect de Genève et je fais aussi de la garde rapprochée pour certaines personnalités. Sans compter mes sponsors. Je gagne bien ma vie en Suisse. D’ailleurs, on est venu me chercher. Personne ne m’a vu aller défier quiconque au Sénégal. «Man, dama tedd ba noppi» (J’ai réussi ma vie). Je dépense 3000 euros (deux millions cfa environ) par mois pour mon alimentation.

Vos 135 kg, est-ce vraiment une force naturelle ?
Oui. Moi, contrairement aux lutteurs sénégalais, je n’utilise pas de produits dopants. C’est facile de partir aux Etats-Unis pendant six mois pour se faire une masse musculaire artificielle. Moi, je suis encadré par des professionnels qui sont connus dans le monde entier. Le premier lutteur dopé qui veut me combattre, je vais faire exploser son cœur.
La lutte sénégalaise, c’est aussi l’aspect mystique. Vous n’avez pas peur d’être atteint par votre adversaire que l’on dit redoutable aussi sur ce plan ?

Pas du tout. Je suis un vrai Sénégalais. Et Balla Gaye II n’est pas plus casaçais que moi. Ma famille est déjà à pied d’œuvre pour que les marabouts les plus efficaces du pays me protègent. D’ailleurs, pour venir au Sénégal, je vais atterrir dans un pays proche et venir à Dakar par la voie terrestre. Car mon adversaire est capable de «miner» l’aéroport sur le plan mystique. Il faut aussi savoir que tous les lutteurs que Balla Gaye II a battus me soutiennent sur le plan mystique.

Interview réalisée par Abdoulaye Penda Ndiaye , notre correspondant à Genève
« Le Témoin » N° 1145 –Hebdomadaire Sénégalais ( DECEMBRE 2013)

Claudio Alessio :

« Mon poulain est plus que prêt ! »


Expert en arts martiaux connu à travers le monde entier, Claudio Alessio s’occupe de la préparation physique, technique et mentale de Rocky Balboa. Interrogé mercredi à Genève par Le Témoin, il assure que son poulain sera « plus que prêt » le jour du combat. « Quand on doit lutter contre le plus grand champion du Sénégal, il n’y a pas de place à l’improvisation », explique l’expert italien. Claudio Alessio a décelé chez le futur adversaire de son poulain « beaucoup de technique et une grande intelligence naturelle ». Même s’il a bien décortiqué les forces et faiblesses du fils de Double Less, le coach de Rocky Balboa compte surtout sur l’instinct du lutteur de Carouge pour venir à bout du Roi des arènes. Et les « khons » ? Curieusement, Claudio Alessio ne cache pas qu’il y croit. Mais le Transalpin dit ne pas avoir peur. «Ma grand-mère et ma mère m’ont blindé contre toutes les attaques», lance-t-il.

« Rocky est fort mais pas très endurant »

Joint par Le Témoin, un dirigeant du club de lutte de Carouge, à Genève, estime que le futur adversaire de Balla Gaye II est certes un bon lutteur mais « même s’il est fort, il n’est pas très endurant». Cet homme ayant requis l’anonymat ajoute aussi que le futur adversaire de Balla Gaye II n’a plus participé aux entraînements du club depuis plusieurs mois. Mais il refuse de lui jeter la pierre. « Je peux comprendre qu’il s’adonne à une préparation spéciale en vue de ce qui l’attend », ajoute le dirigeant carougeois. Selon lui, Rocky Balboa a toujours rêvé d’être connu et reconnu dans son pays. C’est désormais chose faite…
Mercredi 11 Décembre 2013
Dakar actu




1.Posté par mamadou ba le 11/12/2013 11:20
rocky fait trés attention balla est professionnel
soyez tres prudent

2.Posté par more le 11/12/2013 13:51
rocky ne fera que terrasser balla

3.Posté par passant le 11/12/2013 14:58
boy yémal tu n'a pas la la condition physique pour affronter balla, 30 seconde entrainement et tu souffles comme kkun qui a couru pendant une heure , encore les manœuvres de aziz le vantard pour pousser bombardier à diminuer son prix car il n'a plus d'argent pour organiser des combats .

4.Posté par fifi le 12/12/2013 09:38
rocky la mauritanie est avec toi; vive roky

5.Posté par zeum le 12/12/2013 13:30
ce gar n'est pas un lutteur il fait de la musculation en Suisse videur de discitheque il ne figure pas sur la liste des lutteurs suisses il veut anarquer les senegalais.si tu gagnes ta vie en Suisse tant mieu .
on a tous compris au Senegal on gagne 130 millions pour un combat tu timagines......
fais te faire foutre il faut d'abord commencer a lutter avec les petits dans competitoin il ya des qualifications match de poule ect.........
On a jamais vu une equipe jouait une final sans un match de poule,



Dans la même rubrique :