DAKARACTU.COM

Rocambolesque situation du milliardaire ruiné : Le député Babani Sissoko expulsé de sa maison par un créancier...

Les dieux sont tombés sur la tête serait-on tenté de dire. L’ex-milliardaire et député de Kénièba, Babani Sissoko, a été expulsé hier de sa maison de l’hippodrome, par l’un de ses créanciers du nom de Boubacar Djigué qui était à ses trousses depuis des années. De sources concordantes, le député de Kénieba avait contracté un prêt de 150 millions FCFA en 2007 auprès du sieur Djigué en faisant dation du payement de sa maison. N’ayant pas pu honorer son engagement, il a été expulsé de cette vaste demeure estimée à plus d’un milliard de FCFA.


Rocambolesque situation du milliardaire ruiné : Le député Babani Sissoko expulsé de sa maison par un créancier...

Les habitants de l’hippodrome, un quartier résidentiel de Bamako, étaient hier surpris de voir aux environs de 8 heures, un camion de transport de troupes bourré de policiers bloquer l'accès de la résidence du député de Kenièba. Au même moment une dizaine d’enfants  transportaient les affaires de Babani avant de les jeter à la devanture de sa porte. L’information qui a vite fait le tour du quartier, a été ressentie par de nombreuses personnes comme un coup de massue.
 

Selon de nombreux témoignages recueillis auprès de ses proches, tout serait parti d’un prêt de 150 millions que Babani avait contracté auprès d’un opérateur économique  du nom de Boubacar Djigué en 2007. « Il a fait un prêt de 150 millions  auprès du sieur Djigué en faisant dation en payement de sa maison. Ce qui suppose à l’époque que s’il n’avait pas pu payer le prêt dans 2 mois, celle-ci devenait la propriété de Boubacar Djigué. A l’expiration du délai, il n’a pas pu honorer son engagement car il comptait sur la vente de son hôtel Mariétou Palace pour rembourser le sieur Djigué en question. Cette vente ayant pris du temps Boubacar Djigué a introduit différentes procédures au niveau du tribunal de la commune II pour réclamation de somme et expropriation forcée » a déclaré un de ses avocats. Aussi, un autre d’ajouter que lorsque Babani a pu vendre son hôtel aux Libyens pour un montant de plus de 3 milliards de FCFA, il a remis 700 millions de FCFA à un autre avocat pour éponger toutes ses dettes avec comme priorité le sieur Djigué. « Celui-ci a demandé dans un premier temps 250 millions y compris les dommages et intérêts et après il a monté la barre en réclamant 1 milliard de FCFA à Babani.
 

La réalité est que la maison était transférée au nom de Boubacar donc il ne voulait pas la remettre à Babani » indique un proche du milliardaire ruiné. Faut-il rappeler que la valeur réelle  de cette demeure litigieuse vaut plus d’un milliard de FCFA. Car, selon l’un de ses ex -avocats à son retour au bercail, l’enfant de Dabia a acheté cette maison (qui appartenait dans le temps à feu Tiékoro Bagayoko) avec Mafa Haïdara pour 600 millions de FCFA. Avant d’entreprendre d’autres travaux.
 

La propriété en question est un vrai labyrinthe avec 30 chambres, 10 salons, une salle de conférence, une mosquée pour ne citer que ceux-là. En tout cas dans cette histoire, c’est Boubacar Djigué qui est sorti largement gagnant, car pour avoir prêté 150 millions FCFA, il se trouve aujourd’hui avec une demeure d’un milliard. Et nombreux sont nos compatriotes qui se demandent si l’enfant de Dabia mérite un tel sort. Lui qui avait une flotte d’avions, des hôtels dans la sous région et qui ne fréquentait que des présidents, distribuait des villas, voitures, des liasses d’argent de gauche à droite. « Il est le premier à acheter un véhicule pour l’équipe nationale, il a rapatrié tous nos compatriotes refoulés du Congo à ses frais en leur remettant également de l’argent de poche » témoigne une de ses connaissances dépitée.
 

En tout cas, la générosité de Babani avait fait le tour du monde. Cependant, il faut souligner que depuis des années, plusieurs créanciers étaient à ses trousses. Son expulsion hier de cette demeure constitue sans nul doute le jour le plus sombre de sa vie.





Mardi 11 Décembre 2012
Notez


1.Posté par thiémokho le 11/12/2012 15:10
Bien mal acquis ne profite jamais. On ne distribue pas facilement l'argent qui est le fruit de son travail.
Babani a passé sa vie à truander les arabes avec des histoires de magie noire, voilà le résultat maintenant...

2.Posté par People le 11/12/2012 16:28
Mame Khary cet article n'est pas ta plume je suis persuadé que tu a copié.

3.Posté par People le 11/12/2012 16:39
Mame Khary quand ont reprend l'intégralité des écrits d'un autre , il faut avoir au moins la décence de la citer.

l'auteur de cet article est un certain Kassoum THERA du journal "l'indépendant " pour preuve cliquer sur ce lien.

http://www.malijet.com/les_faits_divers_au_mali/58128-rocambolesque-expulsion-du-milliardaire-ruine-le-depute-babani-s.html

arrêter la tricherie

4.Posté par xoot xalaat le 11/12/2012 17:55
C'est honteux!!
Comment a-t-elle osé faire cela???!!!!
Pliager un collègue!!!

5.Posté par xoot xalaat le 11/12/2012 17:57
Rocambolesque expulsion du milliardaire ruiné : Le député Babani Sissoko mis à la porte hier de sa maison par un créancier

Par L'Indépendant - Date: il ya 6 heures 15 minutes 16 réactions







Taille de la police:




Les dieux sont tombés sur la tête serait-on tenté de dire. L’ex-milliardaire et député de Kénièba, Babani Sissoko, a été expulsé hier de sa maison de l’hippodrome par l’un de ses créanciers du nom de Boubacar Djigué qui était à ses trousses depuis des années. De sources concordantes, le député de Kénieba avait contracté un prêt de 150 millions FCFA en 2007 auprès du sieur Djigué en faisant dation du payement de sa maison. N’ayant pas pu honorer son engagement, il a été expulsé de cette vaste demeure estimée à plus d’un milliard de FCFA.



Les habitants de l’hippodrome, un quartier résidentiel de Bamako étaient hier surpris de voir aux environs de 8 heures un camion de transport de troupe bourré de policiers bloquer l’accès à la rue de la résidence du député de Kenièba. Au même moment une dizaine d’enfants transportaient les affaires de Babani avant de les jeter à la devanture de sa porte. L’information qui a vite fait le tour du quartier a été ressentie par de nombreuses personnes comme un coup de massue.

Selon de nombreux témoignages recueillis auprès de ses proches, tout serait parti d’un prêt de 150 millions que Babani avait contracté auprès d’un opérateur économique du nom de Boubacar Djigué en 2007. « Il a fait un prêt de 150 millions auprès du sieur Djigué en faisant dation de payement de sa maison. Ce qui suppose à l’époque que s’il n’avait pas pu payer le prêt dans 2 mois, celle-ci devenait la propriété de Boubacar Djigué. A l’expiration du délai, il n’a pas pu honorer son engagement car il comptait sur la vente de son hôtel Mariétou Palace pour rembourser le sieur Djigué en question. Cette vente ayant pris du temps Boubacar Djigué a introduit différentes procédures au niveau du tribunal de la commune II pour réclamation de somme et expropriation forcée » a déclaré un de ses avocats. Aussi, un autre d’ajouter que lorsque Babani a pu vendre son hôtel aux Libyens pour un montant de plus de 3 milliards de FCFA, il a remis 700 millions de FCFA à un autre avocat pour éponger toutes ses dettes avec comme priorité le sieur Djigué. « Celui-ci a demandé dans un premier temps 250 millions y compris les dommages et intérêts et après il a monté la barre en réclamant 1 milliard de FCFA à Babani.

La réalité est que la maison était transférée au nom de Boubacar donc il ne voulait pas la remettre à Babani » indique un proche du milliardaire ruiné. Faut-il rappeler que la valeur réelle de cette demeure litigieuse vaut plus d’un milliard de FCFA. Car, selon l’un de ses ex -avocats à son retour au bercail, l’enfant de Dabia a acheté cette maison (qui appartenait dans le temps à feu Tiècoro Bagayogo) avec Mafa Haïdara pour 600 millions de FCFA. Avant d’entreprendre d’autres travaux.

La propriété en question est un vrai labyrinthe avec 30 chambres, 10 salons, une salle de conférence, une mosquée pour ne citer que ceux-là. En tout cas dans cette histoire, c’est Boubacar Djigué qui est sorti largement gagnant, car pour avoir prêté 150 millions FCFA, il se trouve aujourd’hui avec une demeure d’un milliard. Et nombreux sont nos compatriotes qui se demandent si l’enfant de Dabia mérite un tel sort. Lui qui avait une flotte d’avions, des hôtels dans la sous région et qui ne fréquentait que des présidents, distribuait des villas, voitures, des liasses d’argent de gauche à droite. « Il est le premier à acheter un véhicule pour l’équipe nationale, il a rapatrié tous nos compatriotes refoulés du Congo à ses frais en leur remettant également de l’argent de poche » témoigne une de ses connaissances dépitée.

En tout cas, la générosité de Babani avait fait le tour du monde. Cependant, il faut souligner que depuis des années, plusieurs créanciers étaient à ses trousses. Son expulsion hier de cette demeure constitue sans nul doute le jour le plus sombre de sa vie.

Kassoum THERA


Source: L'Indépendant

6.Posté par xoot xalaat le 11/12/2012 17:59
Quelle déontologie!!!!!
On vole les articles de ses confrères et on les signe comme si on les avait écrits:!!!!!


pitoyable!!!


7.Posté par lina le 11/12/2012 18:35
Mais c'est quelle bassesse, et avec cela vous vous dite journaliste. Je suis ébahie. Faut faire attention car le monde est devenu un village planétaire, les infos circulent à la vitesse de votre souffle nak

8.Posté par Gigi le 11/12/2012 18:46
Gars yi ndank waay, day déé d

9.Posté par People le 11/12/2012 22:11
@Gigi

gni da gnouy rousselo sénégal yeupc, elle plagie honteusement son homologue malien, et pourtant dakaractu se plaignait récemment de la reprises de "ses informations" par certain organe de presse

10.Posté par julom le 11/12/2012 22:33
C'est lui que youssou chantait Samba abidjan Samba la fayette ! Pour se loger il n'a qua venir à gublatar il lui reste une maison

11.Posté par sacadior le 12/12/2012 11:48
Babani a trahi le marabout ELH Baboucar Diassy de Bissau(Babadinka) qui avait prier pour lui sur recommandation du Prèsident Yaya Diamè en 1997 le marabout etait en Gambie et il logeait à L'hotel de Babani qui devait lui donner en plus de l'argent ,une maison et une voiture et il n'avait pas tenu ses promesses et le marabout lui avait dit qu'il allait rentrer et le laissait avec Dieu et qu'il quitterait la gambie avec des problemes et qu'il connaitra d'autres revers.
Donc il n'a qu'a se rappeler de ça et esssayer de chercher le marabout en Guinèe Bissau

12.Posté par yero.baba le 12/12/2012 12:08
à poste 10. t'as fait une erreur le samba abidjan que you chantait est d'origine mauritanienne de la region de kaédi, un dioubalo que baaba maal a refusé de chanter et pour montrer son orgueil a fait appel à you, d'où léko si dab ngua beug si kheup souf de you.

13.Posté par sisse le 13/12/2012 10:32
il y a vraiment des idiots et cafres au senegal,comment un homme de dieu peut il prier pour la reussite des actes d'un voleur, a moins qu'il soit lui meme avec le diable, arretez de confondre ces fils de putes avec les marabouts,BABANY n'est qu'un voleur,de meme que que amadou cisse,samba gaye et autres escrocs ouest africain et camerounais qui pilullenent dans les pays arabes et le pire dans tout cela,c'est que les maliens le prennent pour un heros et que des senegalaises sont parties monoyees leurs sexes au pres de ce chien,honte a vous sales putes



Dans la même rubrique :