Revue de presse du samedi 16 février 2013 (Ahmed Aïdara)


Revue de presse du samedi 16 février 2013 (Ahmed Aïdara)




Samedi 16 Février 2013
Notez


1.Posté par spray contre l'ejaculation precoce le 16/02/2013 10:05
Le spray retardateur d'éjaculation, permet de mettre un terme aux problèmes d'éjaculation précoce en prolongeant les rapports. Il s'agit d'un produit destiné aux personnes qui désirent contrôler et retarder l'éjaculation afin de satisfaire
leur partenaire.il est donc une alternative naturelle et facile d'accès qui désensibilise le pénis. Ainsi votre pénis étant moins sensible, vous aurez la possibilité de mieux contrôler vos éjaculations
- Retarde vos éjaculations
-Prolonge vos rapports sexuels
-et sans aucun goût
-Conçu avec des ingrédients naturels
-Simple d’utilisation et discret, il tient dans la poche
pour plus de renseignement contactez e-mail vitamaxusa2@gmail.com
ou MAXsur le708294820
pour le service de livraison contactez AME sur le 770274166 le stock est limiter.
http://www.facebook.com/max.coffe.9

2.Posté par MAODO le 16/02/2013 13:53
MOUVEMENT DE SOUTIENT DES ETUIDIANTS DE L’UCAD POUR LA LIBERATION DE MONSIEUR NDONGO DIAO

Face à l’injustice se défendre devient un droit inaliénable mais aussi à face une injustice exercée sur une personne innocente la défendre un devoir. C’est pourquoi en tant que étudiants de l’UCAD (Université Cheikh Anta DIOP de Dakar), en parfaite collaboration avec les écoles et instituts notamment ITECOM et ENSUD, nous nous sommes levés pour dire NON à l’incarcération arbitraire de l’ex DG de l’ARTP Ndongo DIAO, qui est une personne d’une probité morale irréprochable et ayant beaucoup contribuée au développement de son pays en tant que DG de l’ARTP par le biais d’un chiffres d’affaires de 17 milliards en moyenne par mois.

Aujourd’hui il a été limogé de son poste puis incarcéré injustement par le nouveau régime et sa justice au ordre, qui s’auto glorifie à suffisance d’une rupture déclarative et non réelle. Après huit mois de détention, il est entendu par le juge d’instruction puis par la chambre d’accusation en ces termes rapporté par la presse« en effet selon des sources judiciaires l’avocat général Abdou Karim DIOP, avait rédigé un premier réquisitoire infirmant l’ordonnance du doyen des juges d’instruction, Mawa Sémou DIOUF, qui avait refusé, la liberté provisoire à Ndongo DIAO ». En claire le représentant du parquet général « était disposé à ce que l’ex DG de l’ARTP obtienne la liberté provisoire qu’avaient demandé ses conseils. Un réquisitoire fait bien avant la tenue, vendredi dernier de l’audience devant la chambre d’Accusation. Des sources judiciaires renseignent que ce dit « réquisitoire a été changé en catimini à la dernière minute et remplacé par un autre défavorable à la libération de Ndongo DIAO ».Selon les mêmes sources l’agent judicaire de l’ETAT, représentant la partie civile dans cette affaire a soutenu qu’il ne réclame pas de dommages et intérêts car dit-il « LE DOSSIER EST VIDE », « c’est un non événement » Ce qui lui a valu malheureusement son poste quelques jours après. Mais une « note mystérieuse, venue d’on ne sait ou, transmise à un des magistrats, ainsi qu’un coup de fil, en pleine séance, venu également de l’extérieur ont changé la donne » D’aucun soupçonne la mainmise de la Chancellerie.

A la lumière de toutes ces considérations, ne pensez-vous pas qu’il est temps de dire STOP à L’injustice ? Car un adage disait « L’ORSQUE LE MAL A TOUTES LES AUDACES LA VERITE DOIT AVOIR TOUTES LES COURAGES AFIN D’Y REMEDIER » ? C’est pourquoi en tant que intellectuels et futur dirigeants de ce Pays, nous étudiants de l’UCAD nous disons NON à la détention arbitraire de l’otage politique NDONGO DIAO qui a beaucoup fait pour sa patrie.


SOURCE: www.senegal60.com



Dans la même rubrique :
MUD'HAMMATAN  Nº25

MUD'HAMMATAN Nº25 - 31/10/2014