DAKARACTU.COM

Revue de presse du mercredi 20 février 2013 (Ahmed Aïdara)


Revue de presse du mercredi 20 février 2013 (Ahmed Aïdara)




Mercredi 20 Février 2013
Notez


1.Posté par NOUVEAU SITE TRES ENRICHISSANT le 20/02/2013 11:33
LES 4 V DES NOUVEAUX TYPES DE ‘’MARRE-A-BOUT’’!


Le Sénégal par le passé » a connu de Grands Hommes qui ont su planter le drapeau de l’Islam. Ils étaient armés de courage mais surtout de foi. Mais de nos jours, on constate le contraire. Des personnes malhonnêtes doublés d’escrocs de renommé international se font passés pour des ‘’MARRE-A-BOUT’’. Sous prétexte qu’ils sont Fils ou petits fils. Ce cirque a assez duré au Sénégal et il est grand temps de dire basta à ces conneries.

On voit des gens qui pendant leurs jeunesses déviergent toutes les jeunes filles du quartier car disposant d’une fortune mais arriver à un certain âge ils prennent un chapelet et portent de très grands boubou et deviennent subitement des ‘’Anes de DIEU’’. Ils effacent d’un coup tous les péchés qu’ils ont commis et oublient de facto toutes les jeunes filles qu’ils ont brisées par leurs mensonges. Arrivé à l’âge de 40 ans ils prennent une adolescente pas n’importe laquelle comme épouse. Mais ils ne s’en arrêteront pas à elle, car la Viande Fraîche est leur raison d’être.

A la surprise générale ils commencent à animer des débats religieux pour exalter les sois disant exploits de leurs grands-pères. Même si c’est vrai que leur grand-père a certes beaucoup fait pour l’islam mais il n’était qu’un homme, ni plus ni moins. Mais ils le mystifient en racontant des épopées qui amènent les pauvres à commettre des scènes d’hystéries. Alors que la grande partie de leurs propos relèvent du mensonge !

Ces MARRE-A-BOUT oublient que même le petit féticheur malien est capable de faire des exploits. Au lieu d’orienter leurs disciples vers l’ISLAM ou le prophète Mohamed(PSL) ils répètent les épopées de leur grand-père. A force de mentir ils finissent toujours par convaincre ceux qui les écoutent. C’est comme la dame qui va voir un féticheur qui en sacrifiant une poule lui montre des ‘’miracles’’. Elle finit toujours par croire à ce féticheur qui pourtant ne fait qu’utiliser des djinns.

Ces MARRE-A-BOUT sont des êtres plus qu’ordinaires car ils mangent, pétent, chient et baisent comme tout le monde. Si tel n’est pas le cas donnez-moi l’exemple d’un MARRE-A-BOUT qui ne peut rester un jour sans aller aux toilettes ! Ils sont plus qu’ordinaires car ils sont des obsédés sexuels tous ceux qui les intéressent c’est la Viande Fraîche. La preuve ils ont au minimum 2 épouses sans oublier ceux avec qui ils ont divorcé et ceux avec qui ils couchent loin des yeux. Mais cela ne me surprend guère si on sait que ‘’leur-dieu’’ a eu plus de 50 enfants. Il n’était ni plus ni moins qu’homme certes qui a beaucoup fait pour l’islam mais qui a eu à pécher comme tout citoyen normal. Car il avait plus de 4 épouses et donc la majorité de ses enfants sont nés hors mariages, je ne dis pas que c’est de l’adultère ! Et ne me dites surtout pas qu’il a obtenu tous ses enfants par le biais d’un chapelet il a travaillé et dur même pour les avoir. Il faut arrêter des mystifier des gens qui ont péché car ils ne sont pas DIEU.

Ces MARRE-A-BOUT sont devenus arrogants, prétentieux alors qu’ils sont plus proches de SATAN que Dieu. Et ils font croire aux pauvres Sénégalais que la clé du paradis est entre les mains de leur grand-père. Ce sont des balivernes que de tenir de tels propos. Ils font croire aussi à leurs talibés que le sol de leurs villages est bénit. Une fois enterrée là-bas vous avez de très grande chance de ne pas aller en enfer. Qu’ils sont comiques ! Mais pour qui se prennent ces gens ?!

Si vraiment ces MARRE-A-BOUT étaient des hommes de Dieu il n’y aurait pratiquement plus de mendicités au Sénégal car ils sont tous multimilliardaires. Il suffisait qu’ils sortent l’argent qu’ils détiennent dans leurs comptes bancaires et l’investissent dans l’agriculture pour que le Sénégal atteigne l’autosuffisance alimentaire. Mais ils ne le feront jamais car tous ceux qui les intéressent c’est la Viande FRAICHE. Ils collectionnent les belles voitures, les immeubles sans oublier les passeports diplomatiques. Ainsi pour eux la vie se résume aux 4 V : Villas, Voitures, Voyage et Viande fraiche.

Ces MARRE-A-BOUT sont tellement arrogants qu’ils oublient que tous ces milliards que leurs donnent leurs disciples proviennent de bien mal acquis. Et ce qui me fait le plus rire c’est qu’ils ne reçoivent et ne respectent que les pilleurs de la Rue publique. Ceux qui se ressemblent s’assemblent.

Et gare à ceux qui refuseraient d’exécuter leurs vœux ! Tout y passe réprimande, menace, insulte. Vous ne me croyez certainement pas mais demander à TANE Bombé ! Et pourquoi s’agenouiller devant ces êtres sans scrupules ? Juste pour faire croire aux disciples dotés tout sauf de raison qu’ils sont comme eux pour pouvoir bénéficier de leurs cartes aux élections même si au fond on sait que ces MARRE-A-BOUT vont gouter à de nouvelles viandes Fraîches avec cet argent.

Regarder moi ce MARRE-A-BOUT qui une fois en prison au lieu de se rapprocher du Tout Puissant a cherché à insérer en catimini sa 7 me épouse pour une séance de Body to Body. Ils sont comiques et ne peuvent pas résister à la Viande fraiche. Et vous n’avez certainement pas oublié le marabout Serigne Moustapha Mbacké dit Bara Doly, reconnu coupable pour les délits de violences et voies de fait et de vol au préjudice de la dame Zakia Nasr.

Pour rappel ce MARRE-A-BOUT et la dame Zakia Nasr ont fini par se prélasser dans des relations d’adultère. Et l’emprise de dieu argent se mêlant à celle des désirs charnels, les partenaires se sont retrouvés opposés dans un conflit qualifiable d’affaire financière et sexuelle. La dame était à l’époque mariée (mère de quatre enfants, ainsi que son époux, avaient fini par porter plainte contre le MARRE-A-BOUT).

Lors du procès qui s’était tenu à huis clos, le prévenu avait juré sur tous les dieux qu’il n’a jamais violé la plaignante. Selon lui, c’est celle-ci qui venait régulièrement le trouver chez lui. Il avait aussi contesté les autres faits qui lui étaient reprochés. Pour laver son honneur, Zakia Nasr, par le billet de ses avocats, avait réclamé 100 millions de francs CFA au prévenu. La représentante du parquet avait requis deux ans de prison ferme contre le prévenu. Les avocats de la défense avaient soutenu que cette histoire a été montée de toutes pièces et donc plaidé la relaxe pure et simple de leurs clients pour les délits de viol, menace de mort, et viol avec violence. Dans son délibéré, le tribunal avait condamné le MARRE-A-BOUT à deux ans de prison dont un mois ferme.

Vous n’avez pas aussi oublié un autre MARRE-A-BOUT qui en ce moment est un peu éloigné du paradis. Car le suicide est vu par l’Islam comme un acte de non croyance et de désobéissance en vers Dieu puisque c’est Dieu qui met les personnes dans un état tel qu’elles veulent se suicider. Se suicider un péché. Les suicidaires demeureront en enfer. Le Prophète Mouhamed (paix et salut sur lui) a dit dans un de ces Hadîths : "Celui qui s'est tué en utilisant un objet coupant, alors, dans le feu de l'enfer où il séjournera à jamais ("khâlidan mukhalladan fîhâ abadan"), son objet sera dans sa main et il se le plantera dans le ventre. Et celui qui a absorbé du poison et s'est tué ainsi, il l'absorbera dans l'enfer où il séjournera à jamais. Et celui qui s'est précipité d'une montagne et s'est tué ainsi, il se précipitera dans le feu de l'enfer où il séjournera à jamais" (rapporté par Muslim).
Mais malheureusement comme il se croit tout permis ce MARRE-A-BOUT avait trouvé refuge dans son village ‘’béni’’. Il y était en cavale. Condamné le 2 mai 2002, pour escroquerie portant sur deux milliards de francs CFA au préjudice de la Banque internationale pour le commerce et l'industrie du Sénégal (Bicis), les autorités n’arrêtent Khadim Bousso que le 5 mars 2003, soit un peu plus de dix mois après. Non sans avoir demandé et obtenu, dit-on à l’époque, le feu vert préalable du Khalife.
Khadim Bousso faisait l’objet d’une réquisition d’incarcération et d’un mandat d’arrêt. Ce, suite à son évasion de la prison le 29 avril de la même année. Khadim Bousso avait profité d’un passage au pavillon spécial des détenus de l’hôpital Aristide le Dantec de Dakar pour ...

LIRE LA SUITE SUR: www.senegal60.com



Dans la même rubrique :