Revue de presse : Sénégal - ‘’La violence monte, les autorités se barricadent à domicile’’


Revue de presse : Sénégal - ‘’La violence monte, les autorités se barricadent à domicile’’
Le dernier virage de la campagne électorale pour la présidentielle du 26 février inspire aux quotidiens des titres diversifiés, dont certains se rapportent à la persistance de la violence et de la tension nées des marches répétées par le mouvement d’opposition pour pousser le président sortant à retirer sa candidature pour un troisième mandat à la tête du pays.

‘’Le Sénégal retient son souffle’’, avec la marche que les forces vives de la nation du M23 compte organiser ce mardi sur la place de l’indépendance, avec en tête le candidat Cheikh Bamba Dièye du FSD/BJ, ‘’décidé à aller au front’’, même en comptant avec le fait que la police pourrait s’opposer à la tenue de la manifestation, note Enquête.

‘’La place de l’indépendance pourrait renouer avec les affrontements entre manifestants et policiers, après une accalmie, hier’’ lundi, écrit le journal, avant de citer M. Dièye. ‘’Demain (aujourd’hui), nous allons revenir et il n’y aura pas d’excuses. Nous irons par A ou par B à la place de l’indépendance. Tous les leaders seront présents’’.

‘’La violence monte, les autorités se barricadent à domicile’’, relève pour sa part le quotidien privé Walfadjri, en première page. ‘’Les autorités de la République se sont prémunies de toutes les garanties nécessaires pour que leurs domiciles ne fassent pas l’objet de casse ou de saccage’’.

‘’Partout, c e sont des agents des forces de sécurité armés jusqu’aux dents qui assure la garde’’, dans un contexte qui voit les manifestations se multiplier à Dakar comme dans de nombreuses villes de l’intérieur du pays, ajoute le journal.

Pour le quotidien Direct Info, il urge d’éviter ‘’à tout prix le chaos’’. ‘’Une situation désespérante dans un pays réputé être celui du dialogue que beaucoup de nos compatriotes désirent voir se nouer entre l’opposition et le pouvoir. La conservation de l’exception sénégalaise en vaut la peine’’.

Une idée de sortie de crise consisterait alors à reporter le scrutin, selon la proposition du candidat de la coalition Benno Siggil Senegal Moustapha Niasse, relayée par Sud Quotidien. M. Niasse dit en effet ne pas imaginer, ‘’en cas de retrait de la candidature de Me Wade, une élection sans représentant du Parti démocratique sénégalais (au pouvoir, NDLR) ou de la coalition de la mouvance présidentielle’’.

Alors que selon La Tribune, la France ‘’déplore les morts et exige la libération des prisonniers’’ arrêtés lors des manifestations du M23, d’autres journaux, comme le quotidien L’Observateur, se sont fait l’écho des accusations du pouvoir selon qui les manifestations meurtrières de ces derniers jours sont téléguidés par des responsables de l’opposition.

‘’Le Palais accuse Idy’’, précise Le quotidien du groupe futurs médias, se basant sur une déclaration du porte-parole du président de la République. ‘’Par l’entremise d’un ancien colonel de l’armée qui a servi à la Présidence, il a recruté 200 anciens militaire pour mettre le feu’’ au pays, dit Serigne Mbaké Ndiaye.

Partant, Siweul titre : ‘’Les instigateurs démasqués’’. Le Quotidien lui affiche la réplique du maire de Thiès Idrissa Seck, par ailleurs candidat de la coalition Idy4président. ‘’C’est ridicule et irresponsable’’. Le même journal va plus loin au sujet des accusations de M. Ndiaye, estimant qu’il s’agit là d’un ‘’mégaphone infidèle’’.

‘’L’Etat est en passe de donner aux manifestations de ces derniers jours un autre tournant. En effet, écrit le journal Le Quotidien, une stratégie visant à neutraliser Idrissa Seck et sa garde rapprochée est en train d’être peaufinée au sommet de l’Etat’’.

Les quotidiens sportifs continuent de s’intéresser à l’équipe nationale de football, mise au-devant de l’actualité par la désastreuse campagne des Lions à la CAN 2012 qui s’est terminée par une élimination en phase de poules de cette compétition qui s’est déroulée au Gabon et en Guinée équatoriale.

Recalé du groupe formé par l’ex-entraineur des Lions Amara Traoré pour disputer la CAN, Pape Kouly Diop déclare au quotidien Stades qu’il n’est pas surpris par ce qui est arrivé au technicien sénégalais, en allusion à son limogeage après les mauvais résultats de l’équipe nationale.

Les yeux tournés vers l’avenir et des perspectives plus heureuses pour les Lions, Walf sports ouvre sur la vie de cinq Lions ‘’entre Messi et Ronaldo’’. Citant notamment Pape Kouli Diop et Ibrahima Baldé, le journal souligne que certes la légion sénégalaise de la Liga ‘’n’est forte que de cinq joueurs, mais ils commencent à imprimer leurs marques’’.
Mardi 21 Février 2012
APS




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016