Revue de presse: ‘’Contre la candidature de Wade, la Résolution du M23 tourne à la pétition’’


Revue de presse: ‘’Contre la candidature de Wade, la Résolution du M23 tourne à la pétition’’
Le séminaire international sur la recevabilité de la candidature du président Wade, la résolution du M23 contre la candidature du chef de l’Etat et les tractations au sein de Bennoo Siggil Senegaal pour la désignation du candidat de l’unité et du rassemblement ont ravi la vedette aux autres sujets de l’actualité.

‘’Défense de la constitutionnalité de la candidature de Wade : Serigne Diop, Sourang, Babacar Kanté, Kader Boye…au front’’, titre l’As, soulignant que le secrétaire général national du Parti démocratique sénégalais (PDS, au pouvoir) ‘’n’a pas lésiné sur les moyens’’.

Le journal indique qu’il a ‘’dégoté des pointures dont la fine connaissance en Sciences juridiques ne fait l’objet d’aucune contestation’’. L’As précise que ‘’tous ou presque [sont] des professeurs de rang magistral’’.

Selon le journal, ‘’Serigne Diop, Moustapha Sourang, Kader Boye, Babacar Kanté, Jacques Mariel Zouankeu, Me Issa Diop et sept autres constitutionnalistes de renom étrangers ont décidé de porter leur toge lundi pour, du haut de leur chaire, démontrer que la candidature de Wade est tout ce qu’il y a de plus constitutionnel’’.

A ce sujet, L’Observateur souligne que ‘’pour battre en brèche les arguments développés par les professionnels du Droit, proches de l’opposition, le PDS et ses alliés ont fait appel à une quarantaine de participants composés de +professeurs émérites, de doyens et professeurs de grandes universités françaises, ainsi que des juristes américains connus’’.

‘’Outre des consultants étrangers, ajoute le journal, la participation de professeurs agrégés sénégalais, d’anciens Doyens de la Faculté de Droit de Dakar et des juristes de certains pays d’Afrique francophone est aussi annoncée’’.

L’Observateur ajoute que ‘’d’autres juristes sénégalais, notamment des avocats proches du régime, seront admis au séminaire international en qualité d’observateurs’’.

En attendant, les Forces vives de la nation réunies au sein du Mouvement du 23 juin (M23), mis en place au lendemain des manifestations contre le ticket présidentiel, ne baissent pas les bras dans leur combat contre la candidature du chef de l’Etat.

Selon Sud Quotidien, cette résolution qui marque le lancement d’une campagne nationale et internationale contre la candidature de Wade, ‘’rappelle les termes de la loi fondamentale, notamment en ses articles 27 et 104 qui limitent à deux le nombre de mandat et appliquent la limitation à celui commencé en 2000’’.

‘’Contre la candidature de Wade : la +Résolution+ du M23 tourne à la pétition’’, titre à ce propos Le Populaire, notant 34 signataires dont 3 anciens Premiers ministres, des candidats à la présidentielle, des constitutionnalistes…’’.

Mais le Messager remarque qu’en dépit de ‘’l’annonce en grande pompe de la présence diplomatique […]’’, ‘’les leaders du M23 étaient bien seuls […]’’, lors de la cérémonie.

Pendant ce temps, Sud Quotidien note qu’’’une proposition d’élections primaires au sein de la coalition Bennoo Siggil Senegaal pour départager Ousmane Tanor Dieng et Mosutapha Niasse fait son bonhomme de chemin, chez les responsables socialistes’’.

Appelée ‘’PS formula’’ par EnQuête, cette formule Parti socialiste consiste à départager les leaders du PS et de l’AFP par le vote des élus locaux issus des élections de mars 2009.

Mais Rewmi Quotidien indique que la situation ‘’à propos de la candidature unique semble beaucoup plus confuse qu’on ne le pense’’. Selon le journal, ‘’même l’entrée en scène, hier, d’Ahmadou Makhtar Mbow, le président des Assises nationales, a buté sur un roc’’.

Cependant, Siweul Quotidien annonce que le samedi 19 novembre sera ‘’un jour décisif’’. Le journal précise que c’est jour-là que ‘’la conférence des leaders se réunit […] au domicile d’Amath Dansokho pour débattre de la question’’.

La presse quotidienne s’intéresse également à l’inauguration du pont Faidherbe, samedi à Saint-Louis, par le chef de l’Etat.

‘’Mbane, Fanaye, licences de pêche, division des libéraux : Wade attendu sur des braises demain à Saint-Louis’’, titre le pays. Le Soleil parle des nouveaux habits de cet ouvrage et précise qu’il a été ‘’réhabilité grâce à la coopération française pour un coût de 18 milliards de francs CFA’’.

Sur un autre aspect, Walfadjri écrit qu’’’une révolte de dernière heure souffle sur l’Assemblée [nationale]’’, expliquant que lors du vote du budget du ministère chargé des institutions, ‘’certains députés ont sonné la +rébellion+ pour réclamer plus de considération et de respect de la part du gouvernement’’.

( APS )
Vendredi 18 Novembre 2011




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016