Revue de presse : ’Amara ne joue plus, le ton monte’


Revue de presse : ’Amara ne joue plus, le ton monte’
L’actualité politique revient en force dans les quotidiens, mardi, avec notamment les deux rassemblements organisés la veille par le pouvoir et l’opposition dont les positions apparemment irréductibles contribuent à crisper davantage les acteurs concernés, en attendant la décision très attendue du Conseil constitutionnel qui doit publier en fin de semaine la liste des candidats retenus pour la présidentielle de février prochain.

Preuve de cette radicalisation des positions, le M 23 - un regroupement de partis politiques, d’organisations opposés à la candidature du président sortant pour un troisième mandat- jure dans des propos relayés par Le Populaire, qu’il ‘’n’y aura de présidentielle que sans Wade’’.

Or, ‘’Wade a déposé +la bombe+ au Conseil constitutionnel’’, annonce L’Observateur en allusion au dossier de candidature du président sortant dont la volonté de solliciter le suffrage de ses compatriotes est contestée par l’opposition ainsi qu’une partie de l’opinion.

‘’Si cette candidature (celle de Wade, NDLR) est validée, il n’y aura pas d’élection’’, affirme à la une du quotidien Enquête Alioune Tine, coordonnateur du M23 et responsable de la Rencontre africaine pour la défense des droits de l’homme (RADDHO).

D’une manière générale, le M23 ‘’décrète +l’assaut final+’’, rapporte Sud Quotidien. ‘’À moins de cinq jours de la proclamation par le Conseil constitutionnel de la liste des candidats admis à briguer la magistrature suprême, le Mouvement du 23 juin accentue la pression contre la candidature de Wade’’, écrit le journal.

‘’Le parvis de la marie de Guédiawaye (banlieue dakaroise) a été hier, lundi 23 janvier, le théâtre d’un grand rassemblement des partis de l’opposition, des organisations de la société civile et des mouvements citoyens opposés à la participation du président sortant à l’élection de février 2012’’, rapporte encore le même journal.

Selon La Tribune, l’opposition comptent organiser de 9h à 20 heures sur quatre jours successifs des manifestations, dans l’espoir d’arriver à acculer le Conseil constitutionnel sur la question de la candidature du président Wade.

Les partis concernés ont ‘’changé de fusil d’épaule’ et veulent ‘’vaille que vaille pousser le Conseil constitutionnel à déclarer irrecevable la candidature de Wade’’, précise ce quotidien.

Pendant ce temps, le chef de l’Etat Me Abdoulaye Wade ‘’prêche la paix’’ lors d’un rassemblement de ses partisans, non sans rappeler dans des propos rapportés à sa une par le quotidien Le Soleil que la légitimité, ‘’c’est le peuple qui la donne’’.

‘’Il a appelé tous les Sénégalais à œuvrer pour la stabilité du pays, mais il met en garde ses adversaires contre toute tentative de déstabilisation du pays. +La République a les moyens de se défendre+, a-t-il martelé devant ses partisans’’, écrit le journal.

Ainsi, pour Direct Info qui se fait lui aussi l’écho du même rassemblement organisé par le pouvoir et ses alliés, ‘’Wade tend une main de fer dans un gant de paix’’. ‘’En face de ses militants, tous de blanc vêtus, Wade a promis que l’élection présidentielle de 2012 se déroulera dans les meilleures conditions et que personne ne remettra en cause sa participation’’, relève le quotidien.

‘’Me Abdoulaye Wade plante l’arbre de la paix et avertit les ‘’pyromanes’’. ‘’Les fauteurs de trouble vont sûrement changer leur discours de guerrier navajos’’, estime le quotidien Siweul.

Il note que le rassemblement organisé par au niveau de ‘’la mythique place de l’Obélisque a été le lieu de convergence de Sénégalais épris de paix. Ils sont hommes politiques, artistes, citoyens lamda, sympathisants à adhérer au projet du président Abdoulaye Wade : la culture de la paix’’.

Le quotidien Walfadjri s’intéresse lui à l’alliance nouée entre Landing Savané et le Parti socialiste en vue de la présidentielle et titre que ce faisant, le leader historique d’And-Jëf /Parti africain pour la démocratie et le socialisme (AJ/PADS) ‘’trahit les années de braise’’.

‘’Le fait est historique pour ne pas être relevé : le parti de Landing Savané qui œuvre pour le retour du PS aux affaires après l’avoir combattu pendant 40 ans’’, rapporte l’aîné des quotidiens du groupe Walfadjri dont la une est consacrée à ce sujet.

‘’Les +follistes + qui vont voter Ousmane Tanor Dieng en février estime qu’en 12 ans, le PS a prouvé sa capacité à se rénover, son ancrage dans les masses et se représentativité au plan national. Un avis qui ne fait pas l’unanimité au sein d’AJ/PADS’’, poursuit le journal.

‘’Wade hypothèque la République à 100 milliards’’, titre Le Quotidien. Selon ce journal, le Building administratif, ainsi que l’immeuble abritant le ministère des Finances et le Trésor ont été ‘’mis en gage auprès de la Banque islamique’’.

‘’Très bientôt, le gouvernement du Sénégal va devoir payer un loyer pour continuer à utiliser certains de ses immeubles (…) Tout cela, pour disposer de 100 milliards de francs CGFA auprès de créanciers arabes’’, souligne Le Quotidien.

Les quotidiens sportifs Walf sports et Stades reviennent sur le parcours des Lions à la CAN 2012 en se faisant notamment les échos de l’ambiance de la Tanière des Lions après la défaite subie d’entrée par le Sénégal face à la Zambie, lors de la première journée de cette compétition (21 janvier-12 février).

‘’Amara ne joue plus, le ton monte’’, titre Walf sports. ‘’Depuis mardi, rapporte le quotidien spécialisé, Amara a perdu son sourire. Le ton est monté à l’endroit des joueurs et les consignes ont laissé place aux ordres’’.

Partant, Stades se demande si Dame Ndoye et Issiar Dia, qui ont semblé à leur avantage lors de cette première rencontre, seront aux manettes pour le reste de la compétition, pour sauver la face des Lions donnés pour des outsiders.

A la une de Sunu Lamb, quotidien spécialisé dans l’actualité de la lutte, Balla Gaye 2 déclare depuis New York qu’il est occupé à préparer son combat contre Yékini le 22 avril prochain et partant, n’a pas de temps pour Modou Lô qu’il doit rencontrer plus tard.

Lewto met en scène Papa Sow et Zoss, après leu combat de dimanche qui a vu le premier triompher du second. ‘’Zoss a été trop chargé par son staff…’’, estime le lutteur de Fass, alors que celui de l’écurie Door Dooraat souligne qu’il a été piégé par son bourreau.
Mardi 24 Janvier 2012
APS




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016