Revue annuelle conjointe Sénégal-USAID : En dépit des avancées, plusieurs défis restent à être relevés


Le Gouvernement du Sénégal et l’Agence des Etats-Unis pour le développement international (USAID) ont passé en revue leur programme annuel conjoint ce mardi 12 juillet 2016.

La rencontre a été présidée par Amadou BA, ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, en présence de Monsieur James Peter Zumwalt, Ambassadeur des Etats Unis d’Amérique au Sénégal et de Mme Lisa Franchett, Directrice de l’USAID au Sénégal.

L’objectif de cette rencontre est d’assurer une large concertation entre les différents acteurs sur la mise en œuvre du programme de coopération entre le Sénégal et les Etats Unis d’Amérique, d’identifier les principales contraintes et de formuler des recommandations en vue d’une plus grande efficacité dans la réalisation des activités.

La coopération entre l’Agence des Etats-Unis pour le développement international (USAID) et le Sénégal a produit des résultats significatifs en 2015, a déclaré, lundi à Dakar, le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, Amadou Bâ.

Amadou Bâ a rappelé que le Sénégal et l’USAID ont signé, en septembre 2015, quatre accords d’assistance, d’un montant d’environ 232 milliards de francs FCA, dans les domaines de la santé, de l’éducation, de la croissance économique, de la bonne gouvernance et du renforcement de la démocratie.

 En dépit des avancées notées, dit-il, plusieurs défis restent à relever, comme celui ayant trait aux infrastructures de stockage pour les productions agricoles, ou à la mise en place d’une instance multipartite pour assurer un suivi effectif de la disponibilité des médicaments dans le secteur de la santé.

 James Peter Zumwalt, Ambassadeur des Etats Unis d’Amérique a fait savoir que l’aide des Etats Unis pour le Sénégal s’élève environ à 69 milliards pour l’année 2015, « reflétant le partenariat étroit et dynamique entre nos deux pays ».

Il a aussi fait savoir que le Sénégal est sur le point  d’atteindre l’autosuffisance en riz. Un résultat possible avec l’amélioration de « la productivité du riz par le pluvial de la région de Casamance et par la culture de l’irrigation dans la vallée du fleuve Sénégal tel que le maïs, le mil, et le riz », fera savoir le diplomate.

  L’investissement de l’USAID a permis aussi « la vente de cent soixante mille tonnes de céréale pour une valeur de 15 milliards de franc CFA en 2015 », a informé l’ambassadeur

L’USAID appuie également les efforts du Sénégal pour diminuer la pêche illégale. En étroite collaboration avec le ministère de la pêche, l’USAID a aidé à préserver  les ressources halieutiques du Sénégal grâce à la gestion communautaire de 600 mille hectares de ressources marines et côtières.

Dans le secteur de la santé, le gouvernement du Sénégal a obtenu des résultats extraordinaires avec l’accès au service de santé et une amélioration sans précédent grâce à l’extension des réseaux case de santé communautaire. Cette innovation introduite par l’USAID et pilotée par le ministre de la santé depuis le début des années 2000, a permis de former des  volontaires de santé communautaire aux premières interventions. L’accès aux méthodes contraceptives moderne a également connu une très forte progression avec un de taux de prévalence actuelle  de 21% et une baisse de 55% de la mortalité infantile au cours des 10 derniers années, ce qui fait du Sénégal l’un des pays d’Afrique dont les résultats en matière de santé ont le plus progressé en 2015.

Pour finir l’ambassadeur a insisté pour le renforcement de la collaboration...
Mardi 12 Juillet 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :