Révélations sur les 222 longues détentions Un cas choquant d’un malade mental détenu depuis 7 ans


Révélations sur les 222 longues détentions Un cas choquant d’un malade mental détenu depuis 7 ans
La grève de la faim observée au début du mois en cours par des détenus de la maison d’arrêt et de correction de Rebeuss (MAC) pour s’insurger contre leurs longues détentions a permis d’éventer le gros scandale qui se déroule depuis plusieurs années dans les prisons sénégalaises. En effet 222 personnes exactement croupissent selon « l’As » depuis de longues années en prison et attendent d’être jugées, voir même auditionnées. Mais le cas le plus flagrant d’atteinte aux droits de l’homme révélé le journal, est celui du prisonnier Babacar Ngom. Poursuivi dans une procédure de flagrant délit et en détention depuis… le 7 Mars 2007, Ngom est pourtant couvert par l’article 50 du code pénal qui lui accorde une irresponsabilité pénale, puisqu’il ne jouit pas de toutes ses facultés mentales.
Mardi 18 Mars 2014
Dakaractu




1.Posté par politicon le 18/03/2014 08:54
....pendant ce temps les magistrats en charge de leurs dossiers se la coulent douce et réclament toutes sortes d'avantages sonnants et trébuchants.

Le nouveau ministre de la justice Kaba en ancien droit-de-l'hommiste essaie de régler le probleme des prisons en faisant appliquer la loi sur la libération conditionnelle, on le taxe de tous les maux.

Sacré Sénégal. La justice devrait etre vue et revue dans son fonctionnement.

2.Posté par Pinthiou le 19/03/2014 11:37
Il faut penser a sanctionner les magistrats qui sont a l origine des erreurs judiciaires.



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016