Révélations sur la profanation de tombe aux cimetières de Pikine : Quatre corps ont été exhumés, Saër Gningue voulait effacer les traces


Selon les informations de Libération, ce sont deux cadavres et non un, que les enquêteurs de la police de Pikine ont retrouvés, hier, dans le cimetière de Pikine (Banlieue de Dakar). Les deux corps, exhumés, ont été retrouvés baignant dans une mare d’eau laissée par la pluie.
Au total, ce sont donc quatre cadavres qui ont été exhumés dans le cimetière comme l’ont constaté, le même jour, les enquêteurs de la police de Pikine qui ont effectué une reconstitution des faits en compagnie du principal suspect, un fossoyeur du nom de Saër Gningue.
Des sources renseignent que si ce dernier a été arrêté durant les premières heures de l’enquête, c’est que la police a établi que c’est lui qui avait enterré les quatre cadavres exhumés mais aussi il a tenté d’inhumer les trois corps alors que la police, alertée par des riverains, était en route pour le cimetière. Des faits que Saër Gningue n’a pas tenté de nier.
Mieux, il a refait les mêmes gestes, hier, lors de la reconstitution des faits. Seulement, les enquêteurs semblent croire que le fossoyeur n’est que le maillon faible d’une chaine. Sa garde à vue prolongée, c’est aujourd’hui que Saër Gningue sera présenté au Procureur, même si l’enquête policière suit toujours son cours.
Mercredi 9 Décembre 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :