Révélations sur l’affaire de chantage homosexuel : une histoire à dormir debout

L’affaire de chantage homosexuel, dont le présumé mis en cause est un enseignant du Lycée Charles de Gaulle, est digne des dossiers roses de la Brigade mondaine.


Révélations sur l’affaire de chantage homosexuel : une histoire à dormir debout
Dans leurs dernières livraisons, nos confrères du journal «Enquête» ont révélé que la Division des investigations criminelles (Dic) avait mis à la disposition du parquet de Dakar un enseignant, A. D, pour chantage et acte contre nature. Ce dernier sollicitait de la part d’un de ses collègues, S. D, - dont il dit connaître les penchants homosexuels -, de coucher avec lui tout en menaçant de le vilipender s’il refusait. S’il est vrai que A. Diouf est en enseignant au lycée Charles Gaulle où il est professeur d’Anglais, S. D lui est...fonctionnaire au ministère de l’Education nationale où il est en détachement après avoir servi à Saint-Louis. 
L’enquête de la Dic laisse apparaître qu’A. D était comme obsédé par S. D. Messages vocaux, sms à outrance etc. tout y est passé.
Des messages pour le moins salaces qui se résumaient en : "j'ai envie de toi", "viens me rejoindre", "si tu refuses, je vais te dénoncer à tes supérieurs, "je sais que tu es comme moi" etc. C'est d'ailleurs cet harcèlement psychologique qui a poussé S.D à porter plainte.
Devant les enquêteurs, S.D dit qu'il n'était pas homosexuel et qu'il n'en pouvait plus de subir les menaces de son collègue qui voulait coûte que coûte coucher avec lui. Cueilli par la Dic, A. D a nié, dans un premier temps, être l’auteur des sms avant de revenir sur ses déclarations face aux éléments techniques que lui ont présenté les enquêteurs. C’est là qu’il révélera son homosexualité avant d’avouer son «coup de foudre». Décidément ! 
Lundi 22 Décembre 2014
Dakaractu




Dans la même rubrique :