Révélations de Robert Bourgi : Macky Sall, Karim Wade et les tractations à Paris


Révélations de Robert Bourgi : Macky Sall, Karim Wade et les tractations à Paris
Le chef de l'Etat avait sollicité la médiation de celui que l'on appelle "Monsieur africain", dans la traque des biens mal acquis. En tout cas, c'est qu'a révélé l'avocat d'affaire, Robert Bourgi.
Dans un entretien accordé, à la télévision Voxafrica, Bourgi, l’un des visages les plus officiels de l’officieuse françafrique a informé qu'il «considère toujours Karim Wade comme un neveu. Il a toujours eu beaucoup d'affection pour moi et je me demande où, quand et comment j'ai pu être infidèle en amitié pour  lui. Pendant les 12 ans qu'ils étaient au pouvoir, KW était le bienvenu dans mon bureau matin, midi, soir. Jusqu'à la fin j'ai été avec lui».
Selon lui, quelques jours après l'élection de Macky Sall et sa prestation de serment, le chef de l'Etat sénégalais est allé à Paris rencontrer le président Sarkozy. «Il y avait déjà des griefs contre Karim au niveau des nouveaux tenants du pouvoir sénégalais. Macky Sall est à Paris et je l'ai rencontré. Il m'a reçu dans son bureau, je conduisais François Fillon. Il m'a dit qu'il a besoin de moi et il m'a demandé de dire à Karim de se mettre en règle avec l'administration sénégalaise, on lui reproche tant de choses, des malversations financières. Je lui ai dit qu'il n'y a pas de problème et je vais demander à K. Wade de venir me voir», a révélé Bourgi avant de raconter ce qu’il a dit à Rimka. «Je lui ai demandé : voilà ce que dit le nouveau président, est-ce tu peux te mettre en règle avec le nouveau pouvoir ? On te reproche des tas de malversations, le président est prêt à transiger avec toi. Tu donnes une partie des biens que tu sembles avoir à l'étranger». A l'en croire, après cette demande, Karim s'est levé et il lui a dit : «Tonton, tu dis au président 0+0 = 0».
«Je lui ai dit Karim, je t'en supplie, le pouvoir ne t'appartient plus. Mets-toi en règle. Il te reproche des choses. Vas voir le Président et tu te mets d'accord avec lui. Tu as été son ministre», raconte Bourgi tout en relevant que Rimka lui a servi la même réponse en répétant : «0+0 = 0».
Il ajoute : «Je suis allé voir le Président Macky Sall à son hôtel, je lui ai dit , tu m'as confié une mission, voilà ce qui s'est passé cet après-midi même dans mon bureau. Et MS de me dire au moins, il y avait un témoin de notre entretien Robert, c'est François Fillon. J'aimerais bien maintenant que tu dises à Fillon quel est le résultat de la mission que je t'ai confiée auprès de Karim». Bourgi note qu'ensuite, «les évènements se sont bousculés, KW a été jugé, condamné. Il est en prison, où est mon infidélité».
Le Populaire
Mardi 6 Septembre 2016
Dakar actu




1.Posté par Dr Djinnè le 06/09/2016 10:01
Comportement inné et bien connu de cet homme qui aime bien raconter et trahir des confidences pour se faire remarquer.

2.Posté par Citoyen sénégalais le 06/09/2016 12:12
On dirait k il raconte une histoire aux enfants. Prends ta retraite et arretes un peu . C trop nul .

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016