Révélation au sujet des 418 milliards laissés par Me Wade: Serait-ce Abdoulaye Diop la source d'Idrissa Seck?


Révélation au sujet des 418 milliards laissés par Me Wade: Serait-ce Abdoulaye Diop la source d'Idrissa Seck?
DAKARACTU.COM Les langues se délient, comme pas possible depuis la sortie d'Idrissa Seck, notamment sur le fameux pactole légué à Macky par son prédécesseur. En effet, d'aucuns se posent encore la question de savoir si c'est l'ex argentier de l'Etat, qui a sourcé, comme on dit dans le jargon journalistique, Idrissa Seck? Ce, au regard de la précision du montant avancé par Idrissa Seck, à savoir 418 milliards cfa comme legs.
En fait, ils sont légion, particulièrement au sein de la mouvance Présidentielle à suspecter un "link" entre Abdoulaye Diop et Idrissa Seck. D'ailleurs confirme-t-on, "leur amitié n'est plus un secret de polichinelle. Du reste, Abdoulaye Diop a été l'invité de marque d'Idrissa Seck lors de la venue des Yankees de Princeton".
Avéré ou pas, nous vous promettons d'y revenir amplement!
Dakaractu2




Mardi 2 Avril 2013
Notez


1.Posté par amar le 02/04/2013 22:17
De grâce penez le soin 'écouter avant de reformuler les propos d'un individu. le Président Idrissa Seck a été clair quant à sa source du moins ses sources. Il a bel et bien cité le fmi et la Bceao. Alors comment pouvez-vous concéder ses informations à abdoulaye Diop?

Arrêter cette facon de faire le Sénégal traverse des moments difficils et il est vrotre ressort, vous journalistes, de bien optimiser les informations.

Prenez le temps de vous informer davantage. À la place de citer des noms Idy vous a mis au travail. Donc allez investiguer pour prouver ou nom la pertinence de ses propos. C'est cela que nous attendons d'un journaliste. De toute facon ce qui se passe au Sénégal n'est pas un secret de polichinelle. Il faut revoir le système de formation des journalistes car il y va de la crédibilité de notre pays.

2.Posté par Tah! le 02/04/2013 22:58
Idrissa Seck maitrise son sujet et Abdoulaye Diop n'est pas le seul habilité à donner cette information. Certes le Fmi et la Bceao ont leur droit de reserve sur la politique interne des pays mais la vérité finit tjrs par sortir au grand jour. Macky Sall a menti au peuple sénégalais et Idrissa Seck ne sera jamais son complice dans ce mensonge grotesque. On attendait la diminution des denrées de premieres nécessités rien que pour gratitude de son élection et il n'a rien trouvé que de faire croire au peuple que Wade avait laissé les caisses vides. Quel pire menteur et ingrat que Macky Sall?

Pour Rappel: La santé financière d'un pays s'apprécie par ce qu'on appelle la PNG, Position Nette du Gouvernement qui est le solde a un instant donne entré les créances et les dettes. La BCEAO et le FMI peuvent confirmer mes propos car la source c'est la BCEAO. à titre d'exemple, dans son livre "le Sénégal au 1er avril 2000", Mamadou Laminé Loum présente le total des créances au 31/03/2000 a 191,7 milliards, se trompant d'ailleurs d'un demi milliard par rapport aux livres de la BCEAO qui indiquent des créances de 192,2 milliards au 31/03/2000. Ceux qui contestent n'ont qu'à s'adresser au FMI ou à la BCEAO.

3.Posté par Tafa le 02/04/2013 23:17
Que veut dire les caisses de l'état étaient pleines ou étaient vides en terme de finance publique?
Est ce que ceux qui utilisent ces conceptes font rérence à un sold positif oubien un defict des comptes publiques.
On a un solde positif si les entrées totales de l'état sont supérieures aux dépenses totales pour une période de 12 moi.
On sait qu'en 2011 le Sénégal à eu un défit de 6% à peu prés du PIB et de 5,8% en 2012. Alors il faut expliquer comment un état déficitaire peut avoir les caisses pleines d'argent?
On peut imaginer une situation de trésorerie à court terme favorable même dans un contexte de déficit . Dans ce cas de figure les ressources disponibles sont suffisantes c'est dire supérieures pour couvrir les exigences de trésorerie de court terme.
Par exemple les salaires à payer , les dettes en échéance et les autres engagements à payer pour une période de 2 à 3 mois doivent avoir une adéquate couverture pour la même période. Si c'est le cas, l'Etat est tranquille car il peut honorer ces engagements à court terme sans aucune pression. ceux qui parlent de caisse pleine peut etre font allusion à cette sitution de trésorerie. Dans le cas contraire, c'est dire si les disponibilités à court terme ne peuvent pas couvrir les exigences de la même période, il y'a une tension de trésorerie,. Peut être ceux qui disaient l'année passée que les caisses de l'état étaient vides faisaient référence à ça. Dans les deux cas, ces déclarations susmentionnées, sont inapproprieées car elles ne reflétant pas ce que les Sénégalais comprennent c'est dire y'a rien dans les caisses oubien les caisses sont pleines.
Si on sort du domaine des finances publiques, tout le reste devient politique politicienne et qui parle le plus gagné la bataille mais ne réglé rien en fin de compte.

Moustapha Tounkara
Directeur Export Afrique
Pedrollo S.P.A Italie.


4.Posté par FAUX le 03/04/2013 02:22
l'information ne vient pas d' ABDOULAYE DIOP. PREUVE À L'APPUI:

COMMUNIQUE DE PRESSE DU MINISTERE DE L’ECONOMIE ET DES FINANCES

Depuis la deuxième alternance politique, le Ministère de l’Economie et des Finances s’est attelé à redresser la situation difficile des finances publiques trouvée à fin mars 2012, en menant une politique économique vertueuse qui a conduit à des résultats satisfaisants, notamment au plan des agrégats macroéconomiques (croissance, déficit budgétaire, inflation, dette, etc.). Nous poursuivons la mise en œuvre de cette politique, sans nous laisser divertir.

Toutefois, pour une bonne information du peuple sénégalais, nous sommes obligés d’apporter des précisions suite à l’affirmation de l’ancien Premier Ministre M. Idrissa SECK, au cours d’un entretien avec la presse.

D’abord, il convient de préciser que le chiffre indiqué par M. SECK, accessible au public et connu de tous nos partenaires (417,907 milliards FCFA), couvre à la fois les billets et monnaies, les dépôts à la Banque Centrale, les dépôts dans les banques, et les obligations cautionnées. Les dépôts dans les banques, constitués pour l’essentiel des dépôts de la Pharmacie nationale d’approvisionnement (74,279 milliards), de l’IPRES (44,073 milliards), de la Caisse de Sécurité Sociale (7,790 milliards) et de diverses entités publiques (La Poste, la CDC, le COUD, le Programme National d’Infrastructures Rurales, le Fonds de Promotion Economique, etc.) représentent près des deux tiers (2/3) du total des créances. Alors que l’Etat central, à travers le Trésorier Payeur (3,393 milliards), les perceptions (4,476 milliards), le Trésor (4,194 milliards) et le Ministère de l’Economie et des Finances (607,4 millions), ne détient que 12,671 milliards, soit moins de 5% des dépôts dans les banques, et moins du quart (1/4) de ce qui est requis pour faire face à la masse salariale mensuelle. Cette situation donne au public l’occasion de comprendre aisément pourquoi les salaires n’auraient pas du être payés à fin avril 2012.

Il y a lieu également de souligner que M. SECK a omis de relever le total des dettes, figurant dans le même état de Position nette du Gouvernement (PNG) et qui ressort à 584,725 milliards, dont 338,239 milliards dus aux banques, sous forme de bons du Trésor, d’obligations du Trésor et de divers autres concours directs.

En conséquence, la PNG fait ressortir un excès des dettes sur les créances de 166,818 milliards FCFA, ce que toute personne initiée aux finances publiques et éprise d’équité et de justice aurait relevé.

Par ailleurs, d’autres facteurs défavorables, hérités de l’ancien régime, ont affecté les finances publiques. A ce titre, on peut citer, entre autres :

les moins-values de recettes budgétaires de 34 milliards sur le premier trimestre 2012 ;
les contreperformances dans la mobilisation des ressources au niveau du marché financier (-57 milliards) ;

les arriérés de paiement dus aux entreprises, évalués à 150 milliards à fin mars 2012 ;
la compensation tarifaire additionnelle pour gel des tarifs de l’électricité pour un montant de 65 milliards ;

les contentieux d’un montant de 118,8 milliards (condamnations Kumba et MYNA et l’affaire Bara Tall);
les lettres de garantie et de confort en circulation, pour un montant de 196,9 milliards.

5.Posté par malcom le 03/04/2013 05:55
laisser idy parler c ne pas aider les senegalais

6.Posté par Deug rék le 03/04/2013 07:42
Il faut qu'Idrissa seck arrete d'utiliser le CORAN à des fins mensongers. Ceci risque de le perdre ici et à l'au dela!!!

7.Posté par moudiane le 03/04/2013 09:27
idy doit nous dire ce que Abdou Diouf a laissé à Wade en 2000 car il était bien présent et ce dernier lui avait dit que désormais ils n'auront plus de souci d'argent

8.Posté par Dji le 03/04/2013 09:53
Wade le savait pertinemment c'est pourquoi il disait que les salaires n'allaient pas être payés fin avril. La situation du pays était catastrophique on a pas besoin d'être expert en quoi que ce soit pour savoir que le pays allât mal.

9.Posté par tala le 03/04/2013 11:12
Idy ayant raté le côche pour être le 4ème Président, maintenant il s'est mis en tête de faire partir Macky, quitte à aligner des mensonges. Idy c'est le fils de Abdoulaye Wade. On raconte des contrevérités rien que pour se faire élire. et Après les promesse n'engagent que ceux qui y croient. WADE qui était bien au courant de la situation du pays a bien dit, si vous ne m'élisez pas dans 2 mois les salaires ne seront pas payés. Donc il savait qu'il n'y avait rein dans les caisses? que lui et sa bande ont tout dilapidés. Qu'Idrissa vienne raconter des contrevérités n'émeut personne. Il faut ignirer Idy avec ses sorties. Il se décrédibilse. Car on ne peut pas manger dans le bol et y jeter du sable en même temps su sable. S'il est conséquent, il n'a qu'à sortir du gouvernement.
La diversion ne passera pas. Les sénégalais ne font pas confiance à Idy, car l'épisode Wade a été trop douloureux pour les sénégalais. ET Idy, c'est Wade.

10.Posté par Tah Jumeau le 03/04/2013 12:42
Adouna deug rek mooy moudiou nioune Idy laniou gueume

11.Posté par gambel le 03/04/2013 12:46
je ne croix pas que le ministre abdoulaye diop qui est un homme d'ethique soit la source d'idrissa seck puisque ce dernier a la manie de jouer sur la conscience des gens par ces contreverités et ses mensonges qu'il ne cesse de nous berner .

12.Posté par rif le 03/04/2013 13:36
malcom a tu peur de quoi il faut qu'il parle MACKY SALL nous a menti c grave DEUG REK LE CORAN YA KO MOM .; Dji TOI Té un menteur

13.Posté par rif le 03/04/2013 13:38
idy a raison fermez votre grande gueule avk ce president menteur

14.Posté par ndongo daara le 03/04/2013 13:53
"As salaamu alaykum" je pense que les administrateurs de sites devraient être beaucoup plus vigilants sur les écrits à mettre en ligne. Ou bien, ne savent-ils pas qu'un secret de polichinelle est une chose connue de tous?
Ne devrait-on pas dire: "leur amitié est un secret de polichinelle" ou encore pour amoindrir les dégâts: insérer un "que" et dire: "leur amitié n'est plus qu'un secret de polichinelle"?
"Man xawma gaayi yan tubaab lanuy wax "!

15.Posté par deuggit le 03/04/2013 14:17
Merci tapha toi au moins tu parle economie tout le reste c'est politique

16.Posté par right le 03/04/2013 14:46
est ce que Macky est droit ?

17.Posté par bamba gueye le 03/04/2013 14:53
idy dit toujours vrai c'est le meilleur quant a macky il sait tres bien qu'il est incapable .senegaleyi douniou yewou mouk

18.Posté par best le 05/04/2013 19:34
cMest le meilleur ministre des finances qu'on ai jamais eu



Dans la même rubrique :