Révélation au Procès Karim Wade : « Antoine Diom reçoit régulièrement les appels du Président Macky Sall », Karim Wade dixit


Révélation au Procès Karim Wade : « Antoine Diom reçoit régulièrement les appels du Président Macky Sall », Karim Wade dixit
C’est un fait qui ne manquera pas de susciter des réactions dans l’appareil d’Etat. Surtout à ceux qui pensent à une équidistance des pouvoirs publics dans la gestion des affaires judiciaires. Et pour cause, selon Karim wade, “le substitut du procureur spécial, Antoine Felix Diom, répond régulièrement au téléphone du Président Macky Sall”.
Tout souriant, le substitut du procureur spécial, habitué à demander la parole pour des séances d’explications, choisit la voie de la stratégie du silence. Point de réponse à Karim Wade. Il choisit librement de classer l’affaire sans suite.
Jeudi 8 Janvier 2015
Dakaractu




1.Posté par MBOW LA PAIX le 08/01/2015 10:54
on répond aux imbéciles par le silence.

2.Posté par Sory Diallo le 08/01/2015 11:19
C'est le Droit qui nous interesse un point c'est tout

3.Posté par Xeme le 08/01/2015 13:01
Il fait juste une question de logique. Parce que la CREI est en séance d'abêtissement du peuple. Lorsqu'un témoin a eu à dire que lorsque des attributions tardaient Wade lui même l'appelait pour demander d'accélérer (quoi de plus normal pour un président qui veut accélérer la réalisation de ses projets), c'est cette phrase du témoin qui a été sélectionnée pour faire les titres de toutes la presse. De quoi faire dire aux fanatisés :"Nous vous l'avions dit; c'est Wade". Karim a simplement posé des questions pour faire ressortir que cela n'a rien d'exceptionnel. Avant et après Wade des présidents appelaient pour la même chose. Pire, pour Macky Sall, lui il s'entretient directement avec les magistrats ici présents qui sont chargés d'orienter les questions qui doivent vous être posées. Jacques Habib Sy n'avait-il pas dit, en conférence de presse, que c'est Macky Sall lui même qui choisit ceux à qui les marchés de la francophonie doivent être donnés ? Mbagnick Ndiaye, qui avait promis de nommer des directeurs pour les structures de la culture des gens issus des culture et art, n'avait-il pas dit, quand il fit le contraire, qu'on lui avait tordu le bras ?
Je dis et répète que les outils de diabolisation de Wade sont des outils à usage unique et emballage perdu.



Dans la même rubrique :