Rétrospective des Sports en 2015/Athlétisme : Lamine Diack, les honneurs et... l’horreur


Rétrospective des Sports en 2015/Athlétisme : Lamine Diack, les honneurs et... l’horreur
Le 19 août dernier, à Pékin (Chine), après plus de 15 ans et 9 mois passés à la tête de l’instance mondiale d’athlétisme, Lamine Diack quitte avec les honneurs, la grande porte car l’ancien maire de Dakar (1978- 1980) laisse dans les caisses de l’Iaaf plus de 36 milliards FCfa. Une gouvernance saine et transparente marquée surtout par son combat contre le dopage. Au moment où il pensait prendre une retraite paisible, écrire des livres, le sage est rattrapé par une sombre affaire.
En novembre dernier, M. Diack est mis en examen en France pour «corruption passive» et blanchiment aggravé». Dans des procès verbaux relayés par le quotidien Le Monde, il aurait avoué avoir perçu des sommes d’argent de la part de la Fédération russe à des fins politiques. L’affaire est toujours en cours mais sans doute qu’elle constituera un frein à l’envol de cette discipline, surtout dans son pays d’origine. Car, au niveau local, la Fédération sénégalaise d’athlétisme (Fsa) s’enlise de plus en plus dans un marasme sportif et économique.
Hormis Amadou Ndiaye (400m haies) qui a bénéficié d’une invitation, aucun athlète n’était aux Mondiaux de Pékin (Chine) en août dernier. A la tête de la Fsa depuis 2001, Momar Mbaye, en at- tente depuis lors de la réponse de l’Etat par rapport au plan-programme envoyé à ses services, a décidé de ne pas briguer un nouveau mandat en 2007.
L’absence de moyens pour l’encadrement de la petite catégorie et de l’élite a d’ailleurs poussé Mamadou Kassé Hann (400m), un des rares espoirs de médailles aux Jeux olympiques, à opter de courir sous les couleurs françaises. Une situation qui atteste du climat délétère entre athlètes et décideurs. Des pépites comme Sokhna Safiétou Kane (13m 23 au saut) se sont tout de même illustré en avril 2015, au stade Léopold Léopold Senghor, lors du Meeting de Dakar.
Aux Jeux Africains de Brazza, en revanche, les têtes d’affiche Gnima Faye (100m haies), Amy Sène (marteau), Ndiss Kaba Badji (saut en longueur) se sont contenté de la deuxième place dans leurs disciplines respectives. Mamadou Guèye, quant à lui, est sorti médaillé de bronze en saut en longueur.
Jeudi 31 Décembre 2015
Dakaractu




1.Posté par dordorat le 02/01/2016 13:06
argent n'a pas d'odeur



Dans la même rubrique :