Retournement de veste : Quand Sidy Lamine Niass « envoie des fleurs » à Abdoul Mbaye


Le Pdg du Groupe Walfadjri qui ne cessait d’envoyer des piques assassines à l’ancien Premier ministre au début de la seconde alternance, a classé hier Abdoul Mbaye au-dessus de tous les leaders politiques du pays. S’il a reproché aux différents régimes d’avoir mis à l’écart un bon nombre de citoyens, le président du parti Act, lui, ne joue pas sur ce terrain. Sidy Lamine Niass n’a pas tari d’éloges hier à l’endroit d’Abdoul Mbaye. A l’en croire, Abdoul Mbaye est dans une démarche inclusive. Sidy Lamine Niass a été séduit par le fait que le président de l’Act a écrit un livre de plus de 600 pages à la fois en français et en arabe. En plus, Abdoul Mbaye avait traduit dès qu’il avait fini la rédaction du manifeste de son parti, en arabe avant de le distribuer aux différentes familles religieuses et autres arabisants. Ce qui lui fait dire que Abdoul Mbaye a ravi la vedette à tous les leaders politiques parce qu’il considère que les arabisants et autres religieux sont souvent laissés pour compte par les politiques.
 
Abdoul Mbaye VIP
L’ancien Pm Abdoul Mbaye était la vedette des leaders politiques présents à la rencontre. Le Pdg du groupe Walfadjri a porté son choix sur lui pour parler au nom de tous les invités à la cérémonie. Et le président de l’Act a saisi l’occasion pour faire une leçon inaugurale sur la pratique du journalisme. Il est revenu sur le parcours palpitant du boss de Walfadjri. Selon Abdoul Mbaye, le livre revisite l’histoire du groupe de presse et du Sénégal. Sidy Lamine Niasse aurait dû se  contenter de son rôle de guide religieux, dit-il, mais il a choisi être un défenseur de la liberté et de la démocratie. Pour lui, le Pdg de Walf n’est pas un journaliste qui cherche à plaire au Prince, mais un rebelle contre l’injustice et un chef d’entreprise qui s’est lancé dans l’aventure. C’est un intellectuel, soutient-il, parce qu’il ne s’est jamais mis du côté de ceux qui font l’histoire, mais de ceux qui la subissent. Il termine son propos en rappelant au Pdg de Walf que le combat est difficile, mais pour lui, c’est le respect de la citoyenneté. Ainsi le président de l’Act a porté la voix, de Abdoulaye Baldé (Ucs, Oumar Sarr, Mamadou Diop Decroix, Mamadou Lamine Diallo (Tekki), Pr Malick Ndiaye, Djibo Ka, Mbagnick Diop, Habib Sy, Iyane Thiam, des ambassadeurs de la Palestine, de l’Algérie et de la Mauritanie, des anciens de Walf, et autres responsables politiques et religieux. Par  ailleurs, le livre de notre confrère Mame Birame Wathie , «Affaire Karim Wade-Macky Sall : la double  victimisation gagnante de Me Wade. La Grande Entente», a été présenté. 
Mercredi 30 Novembre 2016
Dakar actu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :