Retour à Dakar en pleine tempête Aïda Ndiongue: Le DG de CBAO-Attijari sans trop de craintes


Retour à Dakar en pleine tempête Aïda Ndiongue: Le DG de CBAO-Attijari sans trop de craintes
DAKARACTU.COM Absent de la place dakaroise depuis que l'affaire qui fait les choux gras de la presse a éclaté, le Directeur général de la CBAO-Attijari Abdelkrim Raghni est de retour à Dakar annonce « Enquête ». Il est venu hier mardi au travail et sans aucun stress, assurent certains de ses proches, qui ajoutent que les rumeurs de fuite sont très loin d'être fondées. En tout état de cause, cette affaire vient obscurcir l'étoile de l'une des plus grandes banques africaines avec des performances notables.
Mais CBAO ne se signale pas que sur le registre de la performance. Selon toujours le journal ''Enquête'', elle est assimilée à une véritable machine à cacher ses chiffres. Et sur ce plan d'ailleurs, la Section de recherches fouine dans la nébuleuse des coffres que tout client peut acquérir, suivant un mode contractuel. Les enquêteurs soupçonnent une rétention d'information entre le nombre de coffres réellement mis en location aux particuliers et ce qui est déclaré. Du côté de la banque, on écarte d'un revers de main les accusations de blanchiment.
 
“Nous ne gérons pas ce qu'il y a dans les coffres. C'est comme lorsque quelqu'un vous loue une maison. S'il y met des objets volés, on ne poursuivra sans doute pas le propriétaire de la maison mais celui qui l'occupe. C'est aussi le même principe avec une voiture qu'on loue et qui écrase quelqu'un sur la chaussée. Est-ce le propriétaire ou celui qui la conduisait qui est responsable. Dans cette affaire, il y a trop de précipitations et d'amalgames”, grommelle un cadre de la Banque.
Mercredi 22 Janvier 2014
Dakaractu




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016