Retard de paiement des bourses de sécurité familiale : Les veuves de Richard-Toll dans le désarroi


Une quarantaine de ménages bénéficiaires de bourses familiales dans le quartier Campement Sileymani à Richard-Toll, courent derrière leurs dus depuis l’année dernière.
Le retard excessif serait lié au choix d’un opérateur de transfert d’argent qui n’aurait pas respecté son engagement.
 Les chefs de ménage bénéficiaires de la bourse, parmi lesquels on peut notamment citer de nombreuses veuves, ont rappelé que leur dernière perception remonte au mois de Mai de l’année 2016.
Ils ajoutent avoir constitué un collectif qui a adressé une correspondance à la Délégué Générale à la Protection Sociale et à la Solidarité Nationale, le Dr Anta Sarr Diacko, depuis plusieurs mois sans suite.
La réponse est toujours attendue. L’opérateur qui devait assurer le paiement, est aux abonnés absents. A quelques jours de la fête de l’Aid El Fitr, communément appelée Korité dans notre pays, c’est la désolation chez ces familles démunies, qui comptent entièrement sur ces bourses de sécurité familiale pour survivre et subvenir aux besoins de leurs enfants.
Selon leur porte-parole, ces bourses avaient suscité beaucoup d’espoir au sein des populations vulnérables, « aujourd’hui, cette bouffée d’oxygène est étouffée par ces nombreuses procédures administratives et comptables, qui sont à l’origine des retards notés dans le paiement des allocations ».
Aujourd’hui, les responsables et membres de ce collectif avertissent et menacent d’occuper la voie publique pour se faire entendre et faire valoir leurs droits, d’autant plus que cette situation a trop duré et qu’aucune solution n’est en vue. Ces familles vulnérables en appellent à la diligence du président Macky Sall pour qu’il intercède en leur faveur auprès des services de l’Etat, en vue de leur permettre d’entrer enfin en possession de leurs fonds.
Mardi 20 Juin 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :