Retard dans le retour à la normale: Un amateurisme qui ne dit pas son nom


Retard dans le retour à la normale: Un amateurisme qui ne dit pas son nom
DAKARACTU.COM Au fur et à mesure que l’on avance ou patauge (c’est selon) dans ce dossier de la pénurie d’eau, les révélations tombent comme pas possible. Mais quand elles viennent de l’un des acteurs impliqués, les choses deviennent de plus en plus limpides.
Après l’explosion du tuyau de Keur Momar Sarr, les techniciens de l’État et ceux de la SDE devaient procéder à sa réparation. La conclusion était nette : le tuyau principal avait lâché et décision était prise de trouver une autre aide technique pour une solution durable.
C'est là, qu'ils ont fait appel à la société portuaire Dakar Nave.
Ayant pris les mesures du tuyau et ils se sont rendus chez les techniciens de cette société le dimanche pour qu'ils leur changent ces pièces.
Là, incroyable mais vrai, en lieu et place d'un nouveau tuyau, ces « experts » de l'Etat ont choisi de prendre une taule, (si, si !) qu'ils ont roulé pour en faire un tuyau. Car ont-ils argumenté le diamètre du tuyau détérioré n'existe pas.  C’est ainsi qu’ils ont pris 2 tuyaux  de 3m de  longueurs, pour une épaisseur 16 mm et un diamètre 1192mm.
Deux jours plus tard, c'est à dire hier, ils sont revenus pas en experts mais comme des amateurs pour déclarer que les mesures prises étaient pas bonnes et qu'il fallait prendre à leur place 2 tuyaux de… 500 mm de longueurs pour épaisseur 16 mm et diamètre 1220mm.
Mieux ou pire encore, ils sont revenus aujourd’hui, mercredi, pour commander les 2 briques servant à raccorder les bouts de la taule pour en faire un tuyau. Des brides d’un diamètre intérieur de 1220mm, pour un diamètre extérieur de 1402mm et une épaisseur de 56 mm. On pourrait même vous y ajouter les  32 trous de 52 mm si vous êtes friands chiffres.
Au moment où ces lignes sont écrites (mercredi 25 septembre vers 17 heures), leurs techniciens étaient toujours dans les locaux de Dakar Nave attendant que  la commande soit livrée.
Conclusion : toutes les déclarations faites ont été basées sur des faits inexistants dans le but de distraire ou susciter de faux espoirs dans l'esprit des sénégalais. Un amateurisme pas du tout drôle dans une situation pareille.
 

Mercredi 25 Septembre 2013
Dakaractu




1.Posté par Atypico le 25/09/2013 18:14
Les entreprises françaises comme toutes les autres au monde cherchent à obtenir des marchés par tous les moyens . Pour cela elles vont jusqu'à donner des commissions occultes, des dessous de tables au personnel politique du sénégal et d'ailleurs ; c'est ainsi aussi que les ministres s'enrichisent très vite. Donc on a raison de chercher des responsabilités du côté des entreprises françaises ( et pas de tous les français) mais en ne perdant pas de vue que nos hommes politiques nationaux pratiquent avec délectation la corruption et le népotisme encore et toujours et que c'est bien ce laiser alller, ce manque d'éthique et de compétence de cette caste politique dans son ensemble ( a quelques rares exceptions prés) qui est la cause principale non seulement de la panne mais du temps exagérément grand pour la réparer. A force de se servir au lieu de servir aucun homme politique n'a perçu la gravité de la situation ni n'a pensé à proposer des compensations aux populations, aucun n'a tenu de langage de vérité, le président est parti arroser la diaspora aux USA, sa femme faire du schoping à NY, la première ministre nous a dit de prier et d'être patiente avant de s'apercevoir, en colère, qu'elle avait bien merdé et de chercher des coupables partout sauf dans son gouvenement et sans penser à donner sa démission pour n'avoir pas pris les décisions adéquates ( achat et transport par avion du matériel nécessaire dans les 48_ H qui ont suivi la rupture.

2.Posté par Hey le 25/09/2013 18:41
Désolé !! mais je reste très très sceptique par rapport à cette info !! cela m'étonnerait fort !!!

3.Posté par VERITE le 25/09/2013 19:06
MANIPULATION ET ELEMENTS DE LANGAGE
L'APR ENVOIE DES MESSAGES AUX RESPONSABLES POUR LEUR DEMANDER LORSQU'ILS ONT AFFAIRE AUX MEDIAS DE METTRE L'ACCENT SUR LA SONES ET LA SDE POUR ATTENUER LA RESPONSABILITE DU GOUVERNEMENT. ON FAIT SEMBLER DE CHARGER LA SDE. ENCORE DE LA PURE COM
VIGILANCE, VIGILANCE ET VIGILANCE.
MANQUE DE POT: LEURS SMS NE SONT PAS SECURISES

4.Posté par aby le 25/09/2013 20:21
Au lieu de briques, il faut lire bride.

5.Posté par Malacky le 25/09/2013 20:57
Moi je veux juste savoir ou sont les thuriféraires de Malacky Sall ? Latiif ohé Mr coulibaly .....Vous êtes la ?

6.Posté par MICHELIN SALL le 25/09/2013 21:03
CHIIIM GNAAK JOOOM REK

7.Posté par armando angrand le 26/09/2013 08:08
EXPULSEZ LES MANU MILITARI ET APPELER AU SECOURS LES TOUBABS BLANCS NOS MAITRES !

8.Posté par kakatar le 26/09/2013 09:23
le problème se situe au niveau de la soudure ca ne peut pas tenir avec une telle pression il faut necessairement un tuyau en forme de T

ce qui s'est passé à mon avis est que ces gens ont voulu limiter les dépenses en matiere de tuyauterie en pensant qu'un racordement avec soudure pourrait tenir c'est pour ca qu'ils ont ouvert une brèche sur le corps central du tuyau tant que qu'il n'auront pas mis un T à la place ca ne marchera pas

9.Posté par kakatar le 26/09/2013 09:54
le problème se situe au niveau de la soudure ca ne peut pas tenir avec
une telle pression il faut necessairement un tuyau en forme de T

ce qui s'est passé à mon avis est que ces gens ont voulu limiter les
dépenses en matiere de tuyauterie en pensant qu'un racordement avec
soudure pourrait tenir c'est pour ca qu'ils ont ouvert une brèche sur
le corps central du tuyau tant que qu'il n'auront pas mis un T à la
place ca ne marchera pas

10.Posté par abo le 26/09/2013 10:15
Gathia dou ray, kon gnom latif dé at gathia. au moment où les sénégalais souffrent et meurt de soif, macky pense déjà à son mandat. dits-ils ces manifestations ne peuvent pas ébranler son régime, pitiééé

11.Posté par Atypico le 26/09/2013 10:55
Il y a engagée dans cette catastrophe , c'est indéniable, la responsabilité des gouvernements antérieurs ( dont celui de Macky) qui ont laissé le secteur à l'abandon et sans contrôle. Mais il ya aussi engagés, plus fortement encore, la sous estimaton de la gravité de la situation, le non contrôle des choix techniques opérés pour tenter de réparer et puis il ya aussi les déclarations mensongères voire cyniques durant plusieurs jours de diverses personnalités de ce gouvernement de bras cassés habitués à se servir plutôt qu'à servir Et à cette heure, il n'y a toujours pas d'eau, pas de proposition d'annulation des factures de septembre et d'octobre pour les populations. Al a place de l'hypocrisie, la fuite devant leurs responsabilités et des menaces du président en voyage bling bing, contre les citoyens qui manifestent leur ras le bol d'être traités comme des moins que rien . Chercher l'erreur !



Dans la même rubrique :