Réquisitions contre les professeurs : La FNCL condamne la manière forte du gouvernement pour résoudre la crise scolaire


Réquisitions contre les professeurs : La FNCL condamne la manière forte du gouvernement pour résoudre la crise scolaire
La Fédération Nationale des Cadres  Libéraux réunie à la permanence nationale Omar Lamine BADJI condamne la manière forte du gouvernement pour résoudre la crise scolaire dans un contexte de non-respect des accords signés avec les syndicats d’enseignants. Elle invite les autorités à s’inscrire dans la dynamique du dialogue national lancé le 28 mai 2016 afin de lui trouver une issue heureuse. Ainsi la FNCL souhaite des solutions durables aux crises récurrentes que vit l’école sénégalaise tout en rappelant qu’assurer le droit de nos enfants à une éducation de qualité, dans un environnement apaisé, est un impératif pour le gouvernement.
Par ailleurs, la FNCL invite le gouvernement à apporter des solutions aux difficultés notées dans le secteur de la santé et manifeste son soutien aux ex agents d’AMA Sénégal.
Au chapitre politique, la FNCL, stipule que la libération des otages politiques, notamment de celle de Karim WADE, étant une question à enjeu national voire international, ne saurait être élaguée de ces concertations nationales. La FNCL considère que l’avis du groupe de travail de l’ONU sur la détention arbitraire, sur lequel doit statuer le Conseil des Droits de l’Homme en Septembre 2016 à Genève, doit être respecté dans toute sa plénitude afin de réparer l’injustice subie par le frère Karim Wade. Elle rappelle que la charte des droits de l’Homme a un caractère obligatoire car elle est reconnue expressément par la constitution de notre république en son préambule.
Ainsi la FNCL exhorte le Président de la République et les forces vives de la nation à œuvrer pour des consensus nationaux durables capables de renforcer l’Etat de droit et la démocratie, de rendre plus performant notre système de gouvernance politique, économique et judiciaire pour un mieux être des sénégalais.
Relativement aux sorties malencontreuses de certains oiseaux de mauvaise augure, la FNCL invite les acteurs du dialogue national à ne pas se laisser divertir et rappelle que la bave du crapaud n’atteint pas la colombe blanche tout en invitant le reste de l’opposition consciencieuse à rejoindre le cadre d’échanges.
Dimanche 5 Juin 2016
Dakar actu




Dans la même rubrique :