Reprise des bombardements d’Israël sur Gaza : Nécessité impérieuse d’accentuer la pression sur Israël et les grandes puissances occidentales !


Reprise des bombardements d’Israël sur Gaza : Nécessité impérieuse d’accentuer la pression sur Israël et les grandes puissances occidentales !
Le gouvernement Israélien vient de reprendre ses bombardements sur Gaza, après avoir été contraint à accepter un cessez le feu et à retirer ses troupes terrestres,  par la détermination de la résistance palestinienne,  l’efficacité des pressions des peuples des pays des grandes puissances occidentales sur leurs gouvernements,  et l’ampleur de la
solidarité avec la Palestine dans  plusieurs pays du monde, notamment en Amérique Latine.
Le prétexte avancé pour la reprise de ses bombardements, le gouvernement israélien  l’a trouvé en évoquant les nouveaux  lancements  des roquettes sur Israël à partir de la Bande de Gaza (60 en une demie heure),  tout en occultant  les causes qui ont amené les palestiniens  à réagir de la  sorte.

En effet, la trêve, que   Israël a été contraint d’observer pour ouvrir de nouvelles négociations sur les propositions égyptiennes de sortie de crise, n’avait pas  permis à son gouvernement d’accepter la fin du blocage de Gaza, malgré les injonctions d’OBAMA,  reprises par  sa caisse de résonance qu’est devenu le Président Hollande de la France, qui s’est ainsi substitué à la Grande Bretagne dans ce rôle.

C’est contre un  cessez le feu par lequel Israël a  cherché à pérenniser  le statut quo de  son occupation,  que les palestiniens de Gaza ont réagi,  en reprenant les tirs  de roquettes, apportant  de cette manière,  la preuve qu’Israël  a retiré ses troupes terrestres de la Bande de Gaza, contraint et forcé, et non, par ce qu’il avait fini de détruite tous les sites de lancement de roquettes du Hamas, comme il  l’avait  soutenu à forte dose de propagande,  pour masquer  la honteuse retraite de son  armée qui se prend pourtant pour  la plus puissante du moyen orient !
Ainsi, son invasion terrestre n’a pas apporté plus de sécurité au peuple d’Israël, qui, avec cette reprise des tirs de roquettes, devrait comprendre à quel point le mensonge de ses gouvernants,  et non l’hostilité du Hamas, est devenue  la cause de sa  propre insécurité.

Ce peuple d’Israël,  dont une partie de la population s’était courageusement mobilisée contre les agressions contre Gaza, devrait comprendre une bonne fois, que tant que leur pays continuera d’occuper les terres palestiniennes et à y implanter des colonies, le peuple de Palestine aura toujours  le droit légitime de se battre,  avec tous les moyens à sa portée,  pour libérer son territoire.
Par  conséquent, ce peuple, qui a connu le martyr sous Hitler, devrait savoir, qu’il  n’aura jamais de paix et de sécurité,  tant  que ses gouvernants continueront  l’occupation et la colonisation des terres palestiniennes, et à y mener des exactions contre les populations.
C’est pour cela, il devrait accentuer la pression sur son gouvernement, de concert avec  la solidarité qui se développe dans le monde. Il est le seul en mesure, par sa détermination et son désir de stabilité  et de sécurité dans ses frontières d’avant 1967, de mettre fin définitivement à la propension  de ses gouvernants à continuer cette guerre coloniale d’occupation et d’extermination de Palestiniens.

De même,  les peuples de France, des Etats Unis, et d’Europe, devraient continuer leur mobilisation de solidarité, pour accentuer l’efficacité de leur pression sur leurs gouvernements,  qui avait  contribué au retrait des troupes terrestres d’Israël de la Bande de Gaza et au dernier cessez le feu.
Dans ce cadre, il faudrait, de concert avec  tous ceux qui sont épris de paix et de justice dans le monde, dénoncer la politique de deux poids et deux mesures de la France et des Etats Unis, dans leurs interventions militaires en cas de conflit.

Leur refus de contraindre Israël à mettre fin à  ses agressions, sous prétexte de son droit à l’auto défense et à protéger la sécurité de son peuple, est non seulement une négation du droit de tout peuple occupé et colonisé de s’insurger et de se battre par tous les moyens pour sa liberté, mais il rentre en contradiction flagrante  avec les  raisons humanitaires et de droits démocratiques des peuples, au nom desquelles,  la France et les Etats Unis  sont intervenus en Libye contre Kadhafi, au Mali, contre l’Islamisme radical, en Syrie, à côté des Islamistes radicaux, et aujourd’hui,  en Irak contre leurs ex  alliés islamistes pour faire tomber le régime  syrien.
Il faudrait  donc noter et le souligner tout en le dénonçant fortement,  que c’est grâce à l’Islamisme radicale et ses exactions sur les populations,  que la France a  réalisé son objectif  de s’installer dans les bases militaires stratégiques de Gao et de Tessalit au Nord du Mali à travers son opération Serval, et  s’est repositionnée militairement dans la zone sahélo sahélienne  dans le cadre de  son opération Bakhrane

C’est aussi avec Boko Haram,  qui a fortement porté atteinte  aux prétentions  de grande puissance sous régionale   des  dirigeants du Nigéria, que l’Union Européenne a su  plier  son Chef d’Etat,  pour  parapher les Accords de Partenariat Economique (APE),  alors qu’il en était l’opposant le plus déterminé.
Il  en est  de même  en Irak, où grâce  à  son invasion par « l’Armée de l’Etat Islamique du Levant » (AEIL), et à ses exactions contre les minorités religieuses, chrétiennes notamment,  que les Etats Unis vont revenir militairement en Irak pour reprendre le contrôle militaire de cette partie stratégique du moyen orient, où ils peinent  à imposer ses hommes après le retrait de son armée.

Le redéploiement militaire de la France et des USA, en Afrique et au moyen orient, grâce aux agressions et exactions de mouvements islamistes, rentre dans leur politique géo stratégique d’endiguement de la Chine en Afrique, et de la Russie dans le moyen orient, et même avec la crise ukrainienne, dans l’Europe de l’Est, jusque devant ses portes.
Une telle option de  contrôle militaire  des peuples  du monde entier  à des fins d’intérêts bassement économiques,  est devenue la source principale  des menaces  contre la stabilité et la paix dans le monde, et devrait être combattue sans concession.

Dans ces conditions, l’alignement du gouvernement du Sénégal sur ces positions géo stratégiques de la France et des Etats Unis,  a valu déjà à notre peuple, des menaces d’actes terroristes de Boko Haram,  lors du prochain Sommet de la Francophonie dans notre pays,  pour y « combattre les impies et croisés occidentaux » !
Il est  donc clair,  que ces menaces de BOKO Haram  rentrent en droite ligne des tentatives de  faire adhérer  notre peuple,  sous prétexte de défense de sa sécurité, à la décision de notre Chef de l’Etat,  d’intégrer notre pays, à la recherche de « parapluie militaire », dans le dispositif de contrôle militaire du Golfe de Guinée par les USA, avec la création du  « Comité  inter régional de Coordination de la Sûreté et  de la Sécurité » (CIC)  de cette zone, qui va du Nord du Sénégal au Sud de l’Angola.

C’est dans le cadre de cette stratégie globale d’endiguent de la Chine et de la Russie,  que rentrent les nouvelles agressions du gouvernement israélien contre la Bande de Gaza, dont le but ultime est casser l’alliance entre le Hamas et le Fatah, qui sont parvenus à mettre sur pied un gouvernement d’Union nationale ouvert à la coopération avec la Russie.

Dans ces circonstances, plus que jamais,  notre peuple devrait maintenir sa mobilisation  de solidarité avec le peuple de Palestine, pour amener le gouvernement du Président Macky Sall,   à assumer pleinement et honorablement la mission  que les peuples du monde entier lui ont  confiée,  en  faisant présider, par notre peuple, le « Comité des Nations Unies pour l’Exercice des Droits Inaliénables du Peuple palestinien, dans ses frontières de 1967, avec Jérusalem comme Capitale ».
Il  y va du leadership de notre peuple en Afrique et dans le monde, pour asseoir sa sécurité sur des bases stables et durables, dans le cadre de sa souveraineté assumée pour une Afrique Unie, démocratique,  Citoyenne  et de Justice sociale.
L’argent que la France, les Etats Unis et l’Union Européenne nous donnent en contrepartie de notre alignement dans leur politique géo stratégique d’endiguement de la Chine et de la Russie, vaut - il la peine de sacrifier notre sécurité, notre souveraineté, et l’opportunité d’édifier cette Afrique ? 
J’espère que les véritables patriotes, démocrates, républicains  et pan Africanistes du Sénégal, de l’Afrique et de la Diaspora, sauront dire non à la perpétuation de la vassalisation de nos gouvernants,  qu’implique leur embrigadement  dans la politique géo stratégique de la France et des Etats Unis dans notre continent.
   
Ibrahima SENE
             
PIT/SENEGAL                                                                                                        Dakar le 9 Août 2014   
               
 
 
Samedi 9 Août 2014
Dakaractu




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016