Réponse à Mimi Touré (par Thierno BOCOUM)


Madame le Premier ministre,

Ce à quoi appelle le President Macky Sall est une bonne chose : le dialogue.

Il ne sera, cependant, profitable au Sénégal que s'il est organisé dans un cadre inclusif de toutes les forces vives de la nation et s'il a comme unique objet de construire des axes de consensus fort autour des intérêts supérieurs de la nation ( intérêt vitaux, intérêts extrêmement importants, intérêts importants). 

Ces intérêts devront être clairement définis et hiérarchisés par le cadre institutionnel mis en place et dont la composition a été bien précisée dans la proposition du Président Idrissa Seck.

En dehors de ces limites ni le Président Idrissa Seck ni notre parti ne prendront part à un dialogue de circonstance.

Quant au conseil suprême de la république, une meilleure lecture comparative vous aurez guidé à le dissocier des structures déjà existantes et des organes de transition des pays africains sortis de guerre. 

Ce conseil suprême institutionnalise la démarche inclusive qui doit guider le Président de la république sur toutes les questions d'intérêt national.

Il n'arrangera certainement pas les "unilatéralistes" mais il fera le bonheur de ceux qui souffrent des décisions précipitées et lourdes de conséquences du Chef de l'exécutif.

Bien cordialement 


Thierno Bocoum
Deputé à l'assemblée nationale 
Chargé de la communication de Rewmi

Lundi 9 Mai 2016
Dakar actu




1.Posté par Samba Alassane Thiam le 09/05/2016 20:00
Honorable député,

Votre publication autorise toutes les interrogations sur les missions parlementaires et les motivations des élus de l'opposition.

Autrement dit, le député de l'opposition est-il capable de se détacher de sa tutelle politique et dédier sa pratique à la construction nationale ?

Visiblement non.

Vous nous servez encore une juxtaposition de formules prétentieuses, similaires aux propositions impertinentes de M. Idrissa Seck dont la pratique politique porte maintenant sérieusement à discussion.

Votre leader, curieux personnage politique, habitué à des déclarations disgracieuses sur les institutions de la République, s'exerce subtilement à la subversion dont les expressions ont toujours été sanctionnées avec la dernière énergie.

Il est clair que votre leader, réputé plus grand voleur dans notre histoire politique, ne saurait trouver ses marques dans un cadre républicain pacifié et stabilisé.

Votre proposition d'un conseil suprême de la République est une grosse impertinence qui autorise les interrogations sur les qualités techniques et les expériences politiques de vos ressources humaines. Dans un parti organisé, l'absurdité de la proposition aurait été relevée et discutée. L'auteur aurait également été amené à convaincre son équipe de l'opportunité d'une telle publication.

Vous ne trouverez nulle part un Président de la République poursuivre des propositions aussi impertinentes à plus forte raison encourager la perspective d'un pouvoir collégial.

On peut également déceler la misère morale du jeune député de l'opposition, précipité dans un combat politicien sans espoir, qui fait ses adieux à la vie parlementaire.

Bien cordialement,

2.Posté par Bandit le 09/05/2016 21:32
Bocoum vous lechez bien.. c bien tu t precipite tjrs d repondre. Le Président de la République élu par la volonté populaire est une institution qui incarne pleinement l'exécutif. Il ne peut y avoir une cour qui est au dessus de l'exécutif ou qui controle le Président ou qui guide le président. Au lieu de penser aux pauvres qui vous ont donné leur voix tu ne penses qu'à lécher jusqu'au fantasme supreme de croire que toi et ton idiot de chef pouvez vous retrouver au dessus du Chef de l'Etat.
Je comprends vraiment que Idy est aigri ce nullard de l'université prestigieuse supposée. Je ne suis pas de l'APR mais le president fait son job laissez le tranquille. Moi je pense qu'Il faut point de dialogue avec cette racaille politique. Prési restez un homme d'actions, le bavardage avec ces affamés ne vous servira point.



Dans la même rubrique :