Réponse à Mame Bounama Sall du Parti Socialiste.


Bounama, dites à Tanor que le Parti Démocratique Sénégalais (PDS) n’a pas besoin de taupe dans un parti vendu et en passe d’être livré au patron de l’APR, Macky SALL.
Si « Khalifa SALL travaille contre le candidat du PS, Tanor DIENG », comme vous le dites, c’est votre problème.  Donc n’accusez personne. Encore que celui-ci n’est pas et ne sera pas candidat en face de Macky SALL qui vient de le nommer.
Comment est ce qu’on pourrait compétir contre son propre employeur ?
Le PDS est un parti d’Etat qui fonctionne sur la base de principes. Notre parti continuera de dénoncer l’arbitraire, l’acharnement, l’intimidation et le règlement de compte devenus les seules armes politiques usitées par le pouvoir.
C’est pourquoi, qu’il s’appelle Khalifa, Abdoul, Sonko, Nafi, juge DEME ou autre, notre posture reste la même.
Le PDS, pendant près de quatre (4) ans, à fait face à la folie politique du régime apériste qui ressuscita la CREI pour condamner notre candidat, Karim WADE sans aucune preuve.
Macky SALL et ses souteneurs ont emprisonné prés d’une cinquantaine de responsables du PDS et responsables de mouvements de soutien dont notre Coordonnateur Général, Oumar SARR, député en période de session, l’ancien ministre de la justice, Me Elhadji Amadou SALL, la sœur Aïda NDIONGUE, le SG de la FNCL, Abdoul Aziz DIOP, les SG de l’UJTL,Bara GAYE et Toussaint MANGA, le SG du MEEL Victor DIOUF et son 1er adjoint Elhadji DIAW.
La liste de nos prisonniers politiques est loin d’être exhaustive et est composée de femmes, de jeunes et d’adultes dont le seul tort est de rester fidèles au parti, à son candidat et au Secrétaire Général National, Me Abdoulaye WADE.
Par conséquent,  acceptez messieurs que nous soyons sensibles à l’injustice quelle qu’en soit la victime.
Depuis les piteuses accusations contre Karim WADE, le comportement des membres de Benno Bokk Yakaar décèle un aveu d’affolement et d’absence de sérénité. Aujourd’hui, malgré qu’il soit exilé, il hante profondément leur sommeil. Mais le peuple ne saurait accepter que sa justice soit transformée en une coordination de la mouvance présidentielle.
Ce n’est plus un secret pour personne qu’un pan entier de celle-ci est instrumentalisé aux fins de règlements de comptes politiques.
En même temps que vous parlez de caisse d’avance (caisse noire) à la mairie de Dakar dont parmi les bénéficières, des Tanoristes et des Apéristes sont cités, demandez aussi qu’on rapatrie les fameux 47 milliards du compte imaginaire de Singapour.
C’est même ridicule et inintelligent de dire que Khalifa a fait bénéficié le PDS de cette caisse alors que notre parti a perdu cette municipalité en 2009.
Messieurs les Tanoristes, réglez vos problèmes avec votre camarade maire de Dakar à qui vous ne pouvez pas pardonner l’ambition de perpétuer le PS, au-delàs du régime actuel.
Chers compatriotes, méditons ensemble ces fringants propos de Martin Niemöller :  
«Quand ils sont venus chercher les communistes, je n’ai pas protesté parce que je ne suis pas communiste.
Quand ils sont venus chercher les Juifs, je n’ai pas protesté parce que je ne suis pas Juif.
Quand ils sont venus chercher les syndicalistes, je n’ai pas protesté parce que je ne suis pas syndicaliste.
Quand ils sont venus chercher les catholiques, je n’ai pas protesté parce que je ne suis pas catholique.
Et lorsqu’ils sont venus me chercher, il n’y avait plus personne pour protester. »

 Mayoro FAYE, chargé de communication, Membre du comité directeur du PDS
Mercredi 8 Mars 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :