Réouverture à l'étude, de bases françaises au Sénégal: Révélations sur les motivations de l'éventuelle mesure


Réouverture à l'étude, de bases françaises au Sénégal: Révélations sur les motivations de l'éventuelle mesure
DAKARACTU.COM La guerre au Mali a remis au goût du jour la problématique de l'opportunité de la présence militaire Française dans certains pays Africains. Selon nos sources, nombreux sont les Chefs d'Etat qui, poussés par une brusque fièvre de nationalisme politique ou par un souci de main mise sur les réserves foncières, avaient demandé et obtenu de l'ancienne puissance coloniale, la révision à la baisse de ses effectifs, sinon carrément un départ pur et simple de ses troupes.
Seulement, conscient du manque de logistique et d'hommes outillés pour faire face à des situations périlleuses comme celle que vit le Nord Mali ou même celles résultant de sinistres comme des incendies (Sonacos,Immeuble Tamaro), des naufrages comme celui du Diola (où l'armée Française a joué un rôle considérable), mais surtout du fait de la montée de l'extrêmisme, le Président Ma ky Sall ne serait pas opposé à la réaffectation de bases à la France.
Selon un Conseiller de l'ancien Président Malien qui a requis l'anonynat,"le Sénégal doit encourager la France à revenir car nos jeunes républiques n'ont pas les moyens de lutter contre l'extrêmisme et le Narcotrafic, pour preuve l'exemple du Mali."
Au Sénégal, le Président Wade jouant sur la fibre patriotique des Sénégalais avait fait monter les enchères, obligeant la fermeture des Bases du 23e BIMA, de la BA160 et d'autres sites, mettant au chômage 2000 pères de famille qui émargeaient sur le budget de l'armée Française, sans compter la plue value apportée au commerce local. Et ce juste pour satisfaire une boulimie foncière avérée.
Dakaractu2




Dimanche 21 Avril 2013
Notez


1.Posté par Moi le 21/04/2013 16:41
Macky Sall vrai complexe la

2.Posté par julom le 21/04/2013 17:10
tout sauf un retour sa serais une grosse erreur

3.Posté par @Moi le 21/04/2013 17:37
Il s'agit d'une suggestion du chef de l'Etat malien, abruti.

4.Posté par Me le 21/04/2013 18:42
On a toujours neglige nos Armees et prefere se cacher derriere les puissances etrangeres il est temps que notre pays travaille a batir une Armee solide capable de gerer les issues relatives a la defense nationale.

5.Posté par hamedin le 21/04/2013 22:23
Quelle honte! Apres plus de 50 ans d´"independance" de tels avoeux d´echec sont encore une realite en Afrique: "encourager la France à revenir car nos jeunes républiques n'ont pas les moyens de lutter ..."? Triste Afrique!

6.Posté par u le 21/04/2013 23:55
alert(1)

7.Posté par GALSEN le 22/04/2013 05:39
C'est honteux de la part d'un chef d'Etat africain de debiter de telles conneries. Tant que nos dirigeants ne se mettront pas serieusement au travail pour developper et defendre nos pays, au lieu d'en piller les ressources avec la complicité des neocoloniastes de tout bord, nous ne serons jamais respectés et dignes. L'Afrique est vraiment malade de ses dirigeants corrompus, magouilleurs et valets de l'imperialisme occidental.

8.Posté par lundi le 22/04/2013 09:48
bien dit, hamedin. merci !

9.Posté par lebonsens le 22/04/2013 10:43
La Réalité revient toujours au galop: Politiciens et "intellectuels" Africains, il ne sert à crier partout Néo-colonialisme, Panafricanisme... Tant que nos gouvernants privilégieront les dépenses de prestiges et le pillage de nos ressources, au lieu d'assurer les sécurités, territoriale, alimentaire et sanitaire de nos pays, nous auront TOUJOURS besoins de l'ancien colons, et ils se feront payer en nature sur nos économies. Le patriotisme et l'honnêteté ne s'apprennent pas hélas dans les grandes écoles...

10.Posté par babacar nidiaye le 22/04/2013 13:40
on a l'impression que cet article fait l'apologie du retour de l'armée française, c'est dommage car rien ne vaut l'indépendance et la liberté



Dans la même rubrique :