Renforcement de la filière avicole: L’IPAS s’imprègne de l’expérience Française

Dans le cadre du salon international des industries et techniques agricoles (SIAGRO 2014), la journée du 26 mars a été à l’interprofession avicole Sénégalaise (IPAS). Une occasion pour les acteurs de la filière de s’imprégner de l’expérience des Français invités au SIAGRO.


Renforcement de la filière avicole: L’IPAS s’imprègne de l’expérience Française


L’interprofession avicole Sénégalaise (IPAS) veut mettre en place, grâce au soutien de la banque mondiale, un centre de formation avicole pour aider les acteurs de la filière à mieux persévérer dans le monde des affaires. Il sera également question dans ce programme de mettre en place des schémas pour éviter certaines maladies comme la grippe aviaire. Pour l’atteinte de ces objectifs l’organisation a invité, dans le cadre du salon international des industries et techniques agricoles (SIAGRO) 2014, des experts Français dont Alain Reocreux, président de l’association pour le développement et les échanges de transfert de technologies entre la France et le Sénégal. Ce dernier d’expliquer : « je suis ici pour aider l’IPAS à bénéficier de l’expérience de la France dans la mise en place de schémas qui puissent permettre de nourrir plus de Sénégalais avec une firme de qualité et de prospérité. » Aussi, dit l’expert Français : « je compte aussi inviter le consul du Sénégal dans les firmes en France pour voir les micros laboratoires et l’aviculture moderne, le savoir faire des aviculteurs dans le but de fournir des aliments sains. »


Regroupant l’ensemble des acteurs de la filière avicole, l’IPAS entend faire de l’aviculture l’élément moteur de la croissance du Sénégal. Babacar Ngom, le président, et son équipe veulent mener le combat de la souveraineté nationale, en assurant une véritable sécurité alimentaire.


Se félicitant de cet engagement, le ministre de l’élevage et des productions animales, Aminata Mbengue, et celui du commerce, de l’entreprenariat et du secteur informel, Alioune Sarr, ont promis d’héberger le centre de formation au niveau du centre avicole de Mbao. « Cela va nous permettre d’avoir un grand centre de formation de référence permettant de créer beaucoup d’emplois pour les jeunes, qui seront très bien formés et encadrés ou suivis par l’IPAS » salue Aminata Mbengue Ndiaye.
 
Le Quotidien


Renforcement de la filière avicole: L’IPAS s’imprègne de l’expérience Française
Jeudi 27 Mars 2014
Dakaractu




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016