Rencontre politique de Khalifa Sall samedi : « Une réunion de remobilisation et de lancement des activités du parti », assure Alioune N'doye


Rencontre politique de Khalifa Sall samedi : « Une réunion de remobilisation et de lancement des activités du parti », assure Alioune N'doye
La rencontre politique de Khalifa Sall, le 16 janvier prochain n'a rien de décisif pour la désignation d'un probable candidat du Parti socialiste lors des prochaines présidentielles. En tout cas, Alioune N'doye, le Secrétaire à la formation du Parti ne cautionne même pas ce que la presse assimile à une rentrée politique de l'édile de Dakar.
Le maire de Dakar-Plateau parle d'une simple réunion de remobilisation. « Khalifa Sall est le secrétaire général de la Coordination départementale de Dakar. Il fait juste une réunion de remobilisation et de lancement des activités du parti à. Pourquoi on veut que ce soit une déclaration ? Il a tout simplement choisi Grand-Yoff sa base politique pour lancer les activités du Parti », a tenu à préciser le responsable socialiste dans « le Populaire ».
En tout état de cause, Alioune N'doye, est convaincu que ce n'est nullement une rentrée politique. « Khalifa Sall est un enfant du Parti socialiste. Personne ne connaît mieux que lui comment fonctionne le Parti socialiste. Il n'y a pas d'histoire de règle pour être candidat à l'élection et il ne me l'a pas dit », a ajouté Alioune N'doye.
 
Mercredi 6 Janvier 2016
Dakar actu




1.Posté par ATD le 08/01/2016 17:50
Abdou Diouf aurait demandé à Khalifa Sall de ne pas être trop press. Trop pressé dit-il, à 60 ans et après plus de 40 ans de carrière politique au service du pays ? Ce serait une trop grave erreur pour le Sénégal, sa marche démocratique, son développement, si Khalifa Sall ne se présente pas. Rien n’est prévisible a long termes en politique. Une chose est sure, si Macky obtient un deuxième mandat, il va libérer Karim et ce dernier, avec une cote politique revigorée pour « l’injustice qu’il subie », battra tout autre candidat. La carrière politique de Khalifa Sall risque de s’arrêter là. Deja que Macky va tout faire pour récupérer Dakar des mains de Khalifa Sall, chose que Diouf semble apprécier. Et puis d’ailleurs, depuis quand Diouf s’intéresse t-il à nouveau à la vie politique du pays ? Lui qui a sacrifié le parti de Senghor en restant sourd muet aveugle devant les agissements de Tanor, l’homme qu’il a imposé en 96 pour 20 ans de reigne absolu sans partage marqué par des échecs sans appel. La personne que Diouf doit conseiller est bien Tanor pour qu’il passe le relai ou qu’il soutiennent Khalifa Sall pour la reconquête effective du pouvoir. A moins que Diouf ne croit plus au socialisme et qu’il préfère laisser mourir le PS et tous les cadres dont il a participé à la formation. Ou etait il quand le Senegal a failli brûler en 2011-2012. Qu’est ce que Macky lui a donné pour que subitement, il decide qu’il est nécessaire de surseoir a la marche démocratique du Sénégal, pour faire place aux combines et aux négociations pour installer des médiocres comme Macky



Dans la même rubrique :