Rencontre émissaires de Khalifa Sall-patron du Pds : Wade fait avorter le traité de Versailles


Rencontre émissaires de Khalifa Sall-patron du Pds : Wade fait avorter le traité de Versailles
En prévision des prochaines échéances électorales, deux membres très proches du cabinet du maire de Dakar, Khalifa Sall, auraient proposé à l’ancien Président Wade une alliance électorale pour le partage du pouvoir.
 
En début du mois d’octobre dernier, des sites d’information ont fait état de la visite qu’ont rendue à l’ancien Président Abdoulaye Wade, deux membres très proches du cabinet du maire de Dakar Khalifa Sall. Il s’agit de M. Bira Kane Ndiaye, son Directeur de cabinet, ainsi que de M. Moussa Taye, qui a été son directeur de campagne lors des dernières élections locales, et qui est toujours dans son cabinet restreint. A l’époque, les médias ont longuement spéculé pour savoir si les deux hommes, dont la rencontre avec le leader du Pds avait duré plus d’une heure de temps, avaient eu la caution de leur patron Khalifa Sall avant de se rendre à Versailles.
Il est en effet de notoriété publique que durant les douze années du règne de Abdoulaye Wade à la tête du pays, aucun rapprochement avec le Parti socialiste du Sénégal n’avait jamais été envisagé de part et d’autre, et que les relations ont même été parfois très tendues. C’est dire donc qu’une rencontre de ce type sort nécessairement de l’ordinaire. Et l’on comprend d’autant mieux pourquoi l’objet de l’entretien entre les différents protagonistes n’a pas transpiré dans la presse.
Néanmoins, Le Quotidien a pu apprendre des proches du Président Wade, qui ont recueilli les confidences de ce dernier, que MM. Ndiaye et Taye s’étaient rendus à sa résidence de Versailles pour proposer à Wade, rien moins qu’une alliance électorale entre le Parti démocratique sénégalais et la Coalition Taxawu Sénégal, en vue de la prochaine Présidentielle. Cette coalition a été créée à la suite du succès de Taxawu Dakar, qui a permis aux proches de Khalifa Sall, membres ou non du Ps, de remporter la quasi-totalité des communes de la Ville de Dakar, à l’exception de Yoff. Et cette naissance a été considérée pour beaucoup, comme un signe de la volonté de Khalifa Sall de s’aligner pour la prochaine Présidentielle, quelle que soit la date à laquelle elle se tiendrait, 2017 ou 2019, et cela, même sans recueillir l’onction de son parti.
Et dans l’entourage de Wade, cette démarche, dont il n’a été dit nulle part qu’elle a recueilli l’approbation, ni qu’elle ait été commandité par le Premier magistrat de Dakar, est perçue comme un indicateur que Khalifa Sall est bien décidé à saisir son destin et même à se lancer en solo à la conquête du pouvoir, si le Ps ne veut pas se défaire de son alliance avec l’Apr au sein de la coalition Benno bokk yaakaar, et lui apporter son soutien.
Quoi qu’il en soit, les confidents de l’ancien chef de l’Etat indiquent que Me Wade s’est montré très réservé vis-à-vis de ses visiteurs. Il leur aurait fait comprendre qu’il était lui personnellement, dans la logique d’une conservation du pouvoir par des Libéraux, conformément à son souhait exprimé de voir cette frange politique diriger le Sénégal pendant 50 ans. Et par conséquent, il ne se voyait pas s’allier avec des Socialistes pour une forme de partage de ce pouvoir.
Le Quotidien a tenté hier soir d’entrer en contact avec MM. Moussa Taye et Bira Kane Ndiaye, malheureusement, le téléphone de l’un était sous boîte vocale, tandis que l’autre ne décrochait pas.
lequotidien.sn
Lundi 9 Novembre 2015
Dakaractu




1.Posté par cissé le 09/11/2015 11:36
Initiative malheureuse et insensée.



Dans la même rubrique :