Rencontre avec les maires de Dakar sur l’Acte 3 : « Cette volonté de discuter est une très bonne chose parce que la décentralisation est inclusive » (Khalifa Sall)


Le ministère de la Gouvernance locale, du Développement et de l'Aménagement du Territoire a organisé avec les maires du Département de Dakar une cérémonie de partage des résultats de l’Evaluation de la première année de mise en œuvre de l’Acte 3 de la Décentralisation.
 
Cette rencontre intervient au moment où le Premier ministre a annoncé la tenue d’un conseil interministériel d’évaluation sur la première année de mise en œuvre de l’Acte 3.
 
Lors de la séance d’ouverture le maire de Dakar a salué cet esprit de dialogue et cette volonté du Gouvernement à travers ce ministère de discuter autour du sujet.
 
« L’initiative nous conforte et rencontre notre agrément. Je n’ai jamais participé  à une réunion sur l’Acte 3. C’est la première fois.  Pour des raisons assez simples, j’avais mon opinion là-dessus mais aussi je n’étais souvent pas inviter. Alors c’est une première. Vous connaissez ma position sur cette question, c’est une loi elle est applicable, il s’agit donc aujourd’hui de voir comment la rendre plus applicable  mieux opérationnelle  afin qu’elle serve l’intérêt général » dira Khalifa Sall.
 
Il ajoutera que la décentralisation dans ce pays ira se consolidant, et « cette volonté de discuter et de dialogue et une très bonne chose parce que la décentralisation par essence et inclusive et participative si on veut qu’elle soit efficace. Qu’elle permette  à tous les acteurs de se retrouver ensemble pour échanger sur ce qui les concerne ».
 
Mamina Camara, Vice Président de l’Association des Présidents de conseils départementaux avant le maire de Dakar  avait aussi magnifié cette réunion.
 
 « L’acte 3 a été déjà voté et mis en œuvre en partie et sur le terrain il y a certes des avancées, quelques difficultés mais depuis votre arrivée vous avez su écouter, partager et échanger avec les élus pour voir comment solutionner certains points faibles » dira-t-il à l’endroit du ministre.
 
« Dans toutes œuvres il y a des points forts et faibles aussi. Nous sommes à l’écoute et la pour partager évaluer et voir comment au niveau local le développement doit être porté par les collectivités ».
 
L’acte 3, a indiqué Abdoulaye Diouf Sarr, le ministre en charge du secteur a fait l’objet d’une évaluation très interactive et qui a intégré tous les acteurs au niveau national, « au niveau des régions les gouverneurs ont organisé des CRD et des panels pour échanger sur les ajustements suite à la première année de mise en oeuvre ».
Aujourd’hui avec cette rencontre il s’agissait d’écouter le rapport qui sera présenté et apporter les réflexions à même d’améliorer les  propositions d’ajustements.
 
A l’issue de la rencontre une réflexion pour apporter un input au rapport d’évaluation pour la mouture définitive pour la préparation du conseil interministériel d’évaluation de l’Acte 3 est attendue.
Mardi 16 Février 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :