Remue-ménage au sein du PS : Indignation du Front des Jeunesses pour la Restauration de la Dignité Socialiste


Remue-ménage au sein du PS : Indignation du Front des Jeunesses pour la Restauration de la Dignité Socialiste
Le FJRDS, Front des Jeunesses pour la Restauration de la Dignité Socialiste déplore  avec amertume ce qui se passe dans le parti socialiste ces dernières années. « Notre parti, le PS, étant l’acteur principal de l’histoire de la Démocratie de notre jeune nation ne peut refuser le jeu démocratique en notre sein d’où un débat perpétuel et constructif.
C’est vrai depuis l’avènement de la deuxième alternance dans notre pays, un débat s’impose dans le parti à savoir accompagner le régime de Macky SALL ou le laisser gouverner et reconquérir souverainement le pouvoir. Les instances et organes devant être les initiateurs d’un tel débat  sont devenus absents dans la vie du Parti, et ledit débat s’est déplacé sur l’espace public. Des responsables prennent des décisions et engagent leur Parti sans au préalable bénéficier  d’un mandat ; ce qui a découlé sur les incidences notées lors du Bureau Politique du 5 mars 2016 sans effusion de sang : c’est important de le rappeler » estime son président Idrissa Diagne.
Face à ce statu quo, ces jeunes du Parti disent avoir engagé des démarches pour le retour à l’orthodoxie : sauvegarder l’héritage socialiste.
« En guise d’historique de toutes les démarches que nous jeunesses socialistes avons initiées depuis le lendemain des événements du 5 Mars 2016, nous tenons à rappeler les actions suivantes :
·         Entre autres actions nous avons, face à la situation délétère que vit notre parti, rencontré toutes les structures du parti. En premier lieu, nous avons été reçu par le Secrétaire Général  Ousmane Tanor DIENG qui nous a félicité pour cette initiative noble et responsable ;
·         par la suite nous avons rencontrés le Cabinet du maire de Dakar Khalifa SALL, les honorables députés Mar DIOUF, Cheikh SECK, Adja Ouleye DIAOU, Barthélemy Toye DIAZ et Idrissa DIALLO, les membres du Secrétariat Exécutif National Abdoulaye WILANE, Birahim DIAGNE, Pape Massar NDOYE, Makhoudia NDOUR, le bureau des cadres du Parti (Vision Socialiste), le MEES, le MNJF, La Présidente des femmes du département de Dakar  ainsi que le bureau des Sages et dans notre logique nous avions souhaité rencontrer les camarades Serigne Mbaye Thiam, Aminata Mbengue Ndiaye et Mame Bounama SALL mais nos tentatives sont restées vaines. »
« Cette forte mobilisation de la jeunesse n’avait qu'un seul but, pacifier les relations entre militants et raffermir la camaraderie. Elle a eu l’adhésion de tous et toutes.
Sans pour autant entrer dans le fond du dossier devant les Tribunaux, et par égard au respect du secret de l’instruction, nous condamnons les  différents chefs d’accusations ainsi que l’arrestation de nos camarades ; étant entendu que nous étions présents au moment des faits. »
« En effet, cela ressemble plus à une stratégie d’intimidation en vue de mettre la pression pour arrêter cette dynamique de restauration et de sauvegarde de notre dignité socialiste. Il s’agit de garder intactes les valeurs de l’héritage des pères fondateurs de ce patrimoine national. Et dans ce combat nous allons mettre tout ce qui est en notre pouvoir pour gagner car nous y sommes déjà et rien ne nous arrêtera.
Devant l’opinion nationale et internationale, nous tenons à faire une motion pour nos camarades privés de liberté. Nous partageons avec eux la douleur d’être écartés de leurs familles, de leurs amis, de leurs fonctions mais également de leur passion commune qu’est le Militantisme. Rassurez-vous Camarades, nous ne ménagerons aucun effort pour garder haut le flambeau.
Face à cette situation  de dualité de conviction entre « vendre notre héritage au parti au pouvoir qu’est celui de Macky SALL et la résistance pour sauvegarder le sens qui a motivé Senghor et ses camarades de lancer les fonds baptismaux dans laquelle vit notre parti ; nous avons choisi le camp de l’honneur : préserver à tout prix le legs.
Enfin, nous lançons un appel à tous les jeunes militants de tous les départements du Sénégal à se joindre à nous car ce combat c’est le combat des militants du parti mais surtout des militants jeunes ; et non des carriéristes. Et, c’est dans ce cadre que nous avons mis en place le « Front des Jeunesses pour la Restauration de la Dignité Socialiste (FJRDS) ».
« A ce jour, nous pouvons affirmer sans hâblerie et ni flagornerie, que ce groupe détient la solution au problème organisationnel et de fonctionnement auquel notre structure le MNJS est confronté  et prendra tous les contacts nécessaires afin de tenir les assises de la jeunesse socialiste.
Au delà du combat juridique, nous mènerons le combat politique pour sauver notre parti des méandres affairistes. Vu tous les événements qui se sont produits à la veille de la deuxième alternance, il ne faut pas que des relents politiques puissent s’immiscer dans les affaires de la justice. Nous apportons notre soutien indéfectible aux camarades Khalifa SALL et Barthélémy DIAZ. »
Vendredi 24 Février 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :