Remous à la prison de Rebeuss : Le SOS pathétique des gardes pénitentiaires, ou quand les événements donnent raison à l'ex regisseur limogé


Remous à la prison de Rebeuss : Le SOS pathétique des gardes pénitentiaires, ou quand les événements donnent raison à l'ex regisseur limogé
C'est un début de semaine difficile que vit l'administration pénitentiaire avec un double front. A la mutinerie des détenus vient se greffer le coup de gueule des matons qui n'en peuvent plus d'être les dindons de la farce. Même si les projecteurs sont braqués sur les détenus avec leur mouvement, dépités qu'ils sont par les conditions inhumaines dans lesquelles ils vivent à la Mac de Rebeuss. 
Ce matin, sous le couvert de l'anonymat, des gardes pénitentiaires nous ont saisi pour fustiger leurs conditions de travail et annoncé qu'ils vont se battre pour que l'administration relève leurs primes de risque qui sont misérables.
Ce double front interpelle naturellement le garde des sceaux, Sidiki Kaba, dont des projets d’arrêtés dorment dans son cabinet, arrêtés et décisions qui feraient beaucoup de bien aux détenus et à la l'administration pénitentiaire. 
Ce que l'on peut affirmer c'est que ces événements donnent finalement raison à l'ancien régisseur de Rebeuss, Mamadou Lamine Diop, limogé pour ses initiatives "humanisantes" de la prison. Comme quoi, les autorités gagneraient plus à gérer sans émotion les vrais problèmes soulevés par le régisseur Diop au lieu de pratiquer la politique de l'autruche...  
Mardi 20 Septembre 2016
Dakar actu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :