Remaniement ministériel : Ville de Guédiawaye, la grande oubliée du mercato ministériel


Remaniement ministériel : Ville de Guédiawaye, la grande oubliée du mercato ministériel
Grands artisans de la victoire de BBY et donc du camp présidentiel, les habitants de Guédiawaye ont aujourd'hui le sentiment d’être les grands perdants du remue-ménage ministériel orchestré par le président Macky Sall et son premier ministre Boun Abdallah Dionne.
C’est un silence pesant et détonant qui s’est abattu dans la banlieue après l’annonce de la formation du nouveau gouvernement. Pour ce remaniement post élections législatives, le département de Guédiawaye, a été comme à l'accoutumée snobé, alors que les populations n'ont pas ménagés d'efforts pour renouveler leur confiance au Président Macky Sall et à son équipe.
Pourtant plusieurs noms avaient circulé les jours précédant les législatives comme pressentis dans la nouvelle équipe gouvernementale mais au final, c’est encore la déception, aucun ministre n’est issu de Guédiawaye. Chers citoyens, Guédiawaye n’aura donc aucun représentant au sein de ce gouvernement. J’imaginais que le département de Guédiawaye serait présent dans ce nouveau gouvernement. Lors des dernières législatives, il a fait bonne figure, défendant la nécessité d’accompagner la politique du Président Macky Sall. C’est tout juste inacceptable, cette absence de ministre guédiawayois. C’est une vraie déception !
Si on tient compte du rapport de force des législatives, Monsieur le Président de la République, le département de Guédiawaye mériterait au moins un ministre suivant la logique que la nomination des ministres est fonction des résultats obtenus par département (voir tableau).

Ces mauvais signaux à l’endroit de notre département sont en contradiction avec les résultats obtenus par votre parti à Guédiawaye. Ce manque de considération ne donne-t-il pas raison à ceux qui qualifient la ville de Guédiawaye de bétail électoral ? Une localité qui ne vit que pendant des élections où femmes et enfants sont mobilisés pour remplir les meetings moyennant un billet de 1.000 F CFA et un tee-shirt.
Notre chère ville de Guédiawaye qui héberge le lycée le plus prestigieux du Sénégal, est présentée comme un département de bétail électoral, foyer de tout ce qui est mauvais dans la société. Quant aux habitants, ils ont l’impression qu’on ne se souvient de leur existence que pendant les campagnes électorales.
La formation de ce gouvernement ne me satisfait pas, elle donne l’idée de ne pas être une priorité pour Guédiawaye. Pourtant, une grande majorité de la population sénégalaise vit dans cette zone où les problèmes s’accumulent : échec scolaire, généralisation de la violence, taux de chômage approchant les 65%, trafic de drogue, présence d’armes, etc.
Le désintérêt du nouveau gouvernement à Guédiawaye s’explique peut-être par le fait qu’à l’APR à part le Maire Aliou Sall, il n’y a point de cadre de sa trempe. Mika Ba et Anna Gomis, nouvellement élus députés, ne me démentiront pas. Leurs élections, ils leur doivent uniquement au maire de la ville qui a battu campagne pour eux.
Monsieur le Président de la République, si au sein de l’APR de Guédiawaye, il existe un déficit de cadres pouvant faire partie de l’équipe gouvernementale, il ne faut pas non plus oublier que dans cette prestigieuse banlieue, vivent de hauts cadres, compétents, très outillés et prêts à relever le défi. Je m’attendais au moins à la nomination d’un pur produit de Guédiawaye aux compétences reconnues, ayant connaissance des problèmes et enjeux de la ville. Si l’APR de Guédiawaye manque de personnes ministrables, ce n’est pas la faute de la population qui ne doit pas payer pour les autres.
Cependant puisque le pouvoir sait que, quoi qu’il arrive, il gagnera toujours les élections à Guédiawaye, il ne se sent donc plus obligé de s’en préoccuper et n’a donc plus intérêt à se consacrer à cette localité. Aujourd’hui, le calme règne, ne poussant guère le pouvoir à s’y intéresser.
Rendez-vous, campagne présidentielle de 2019 pour faire revivre la ville de Guédiawaye.
Pauvres de nous !
IBRAHIMA DIOUF dit GAYE GAYE
Economiste – Statisticien
 
Mercredi 13 Septembre 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :