Refus des enseignants de recevoir les notifications : Le pouvoir menace


Refus des enseignants de recevoir les notifications : Le pouvoir menace

Le Gouvernement sénégalais n’entend pas décélérer dans sa volonté de mettre de l’ordre chez les enseignants grévistes. Dans un communiqué signé du ministre porte-parole du Gouvernement Seydou Guèye, il a été donné un délai de 24 heures à partir de lundi 13 juin aux concernés pour se conformer à l’ordre de réquisition. Et passé ce délai,  le Gouvernement de rappeler aux enseignants dûment réquisitionnés, « qu'en sus des sanctions pénales prévues aux articles 7 du Statut général des fonctionnaires et L. 279 – m du Code du travail, le refus de déférer à un ordre de réquisition expose le contrevenant à diverses sanctions disciplinaires, applicables sans la procédure du conseil de discipline, allant jusqu'à la révocation avec suspension du droit à pension, pour le fonctionnaire ; au licenciement sans préavis, ni indemnité autre que, le cas échéant, l’indemnité compensatrice de congé pour l'agent non fonctionnaire ».

Vendredi 10 Juin 2016
Dakaractu




1.Posté par miche le 10/06/2016 21:50
yeukh na faites vite way

2.Posté par Fall le 10/06/2016 21:51
Espérons que ce faible gouvernement sera pour une fois ferme avec ces plaisantins d'enseignants. De toute façon, ceux qui seront révoqués, ne travaillent plus depuis 10 ans. Ce sont des grévistes professionnels.

3.Posté par miche le 10/06/2016 22:08
vous devez savoir que ay goor nguèn ko sékhal. les réquisitions sont à ce qui font des opérations coups poings parce que ne faisant pas leurs travaux normalement, à ceux qui font perdre les dossiers des enseignants ou ce qui refusent de les traiter et qui hypothèquent leur carrière. ces enseignants sont des jeunes sénégalais qui ont travaillé dignement pour arriver à ce stade qui n'accepteront jamais des types comme vous et mbaye thiam qui n'ont un mérite sauf la grande gueule de quelqu'un viennent saboter l'avenir de nos frères et soeurs. où etiez vous au mois de janvier quanq on déposait le préavis e grève, où etiez vous en février, mars, ....., mais pour parler aux syndicalistes. c'est aujourdhui que vous etes interessés par ces millions d'enfants ou d'élèves. sachez qu'il n'y a pas d'élève sans enseignant et vice versa

4.Posté par moustapha diop le 10/06/2016 22:19
licencier les enseignants, point n'est besoin de tant de menaces. Diouf, votre nouveau mentor, n'a pas eu besoin de discourir pour radier les policiers. Un décret suffit à régler le problème! Mais nous ne reculerons pas. si c'est cela notre destin, allons-y! Quand il faudra mourir, seul les lâches vivrons! Un décret et qu'on en finisse seydou! Allez-y! LA GREVE VA CONTINUER!

5.Posté par soow le 11/06/2016 00:45
vous les enseignants vous emmerder les senegalais chaque jour on parle de vous: vous sacrifier l’école publique pour le privée c'est pourquoi vous faites autant de greves pour vous permettre d'allez donner des cours aux écoles privées pour un double salaire même si l'etat vous donner tout le budget du senegal vous ferai la gréve sale hypocrite

6.Posté par SALIOU DIENG ZALTAMBA le 11/06/2016 03:21
il faut de l'audace pour le gouvernement les sénégalais sont avzc vouq il faut les radyer

7.Posté par moisas le 11/06/2016 12:03
Je lance un appel à tous les enseignants d'aller répondre aux réquisitions , de remettre les bulletins et tenir les conseils de classes. Ce pour montrer leur bonne foi à ce gouvernement incompétent qui a déjà montré ses limites. Les parents sont vraiment inquiets .

8.Posté par sarr le 11/06/2016 12:21
Soww en lisant ton texte truffé de fautes, on peut se rendre compte que tu es un ignorant. Boucle là SVP.

9.Posté par Kharit le 11/06/2016 13:21
Ils sont trop naïfs ces enseignants ignorants
Le plus grand nombre sera bêtement radié et les syndicats n'y pourront RIEN

10.Posté par diogou le 11/06/2016 14:21
Le sénégal n'appartient pas à macky sall ,son gouvernement et les enseignantts
Nous ne sommes pas dans une dictature .Il faut discuter avec les enseignants user du dialogue ne pas utiliser ll'argument de la force.Un enseignant requisitionné ne fera jamais son travail convenablement et pourtant la qualité de notre education etait deja mise en cause.Je pense que cette mesure empire la situation. Macky yewoul. Cette fois je donne raison aux enseignants qui demandent que l'Etat respecte ses engagements qu'il a considere au moment de la signature comme realiste et realisable.Ce ne sont pas desz promesses electoralistes à la conquete d'un poste electif ou faut mentir mentir mentir et encore et encore .Le senegal a commence a ressentir les effets de la greve,Rappelez vous du rapport de l'IGE truffé de fautes,de la demande envoyee au conseil constitutionnel bourée de coquilles et recement les spots du ministère de l'interieur sur le referandum ou la dvise de notre pays n'a cesser pleurer, avec une consternation démesuree pourquoi?Parceque mal ecrit ...
Ne sabottons notre cher pays;

11.Posté par Sall le 11/06/2016 16:47
Monsieur Macky SALL tu es sur le point de créer des djiadistes au Sénégal. Allons y si tu es homme on verra inchalla.

12.Posté par cloé le 11/06/2016 17:11
Il est juste con ce seydou. Un vrai nul; un gouvernement papier

13.Posté par djigo le 12/06/2016 00:28
ATTENTION kén mounoul fay seurigname vous vous souvenez des policiers radies par le président diouf Balegui minguignou toppp des familles cassées mais je me demande pourquoi le mediateur de la republique travaille pour trouver une solution vous avez vu cette communiquez du gouvernement qui parle de radiation SALAMOUNEKHAWLANE si on renvoie ces enseignant ca sera une perte totale de 10 ans pour l'education



Dans la même rubrique :