Réforme institutionnelle : un décret en cours d’adoption pour reformater certaines directions du ministère de l’environnement


Un projet de réforme institutionnelle du ministère de l’environnement a été enclenché depuis 2014 par l’Union Européenne.  D’un cout de plus d’un million d’euro, ce projet va mettre en œuvre sur deux ans, la nouvelle architecture organisationnelle du département. Le Chef du projet, Ghemri Noujoud-Asia a par ailleurs laissé entendre qu’un décret est en cours d’adoption au niveau de la Présidence  qui va reformater certaines directions « qui vont changer d’appellations pour certaines » pour s’adapter au mieux au PSE, afin que le ministère de l’environnement et du développement durable « joue son rôle pleinement de façon central et transversale ».
 
Sur la mise en œuvre de cette réforme, la chef du projet d’expliquer « compté sur un dialogue interne et national, sur la base du décret ». D’autres axes sont prévus comme la communication et la sensibilisation aux questions environnementales et aux changements climatiques ainsi que des partenariats avce d’autres gouvernements dans le monde. «Il y aura tout un axe sur le renforcement de l’Arsenal juridique et fiscal sur les questions de l’environnement » a-t-elle aussi laissé entendre.
 
Cette réforme selon Mme Asia, peut apporter une meilleure cohérence, une meilleure rationalité de l’utilisation des ressources afin d’offrir à la population de meilleurs services publics.
 
Mme Ndiaye Ramatoulaye Dieng, secrétaire général du ministère, est-elle d’avis qu’à terme les attributions du ministère ne vont pas changer mais plutôt la maniéré de les prendre. « Nous allons nous réorganiser pour pouvoir prendre en compte et au profit des sénégalais les prérogatives qui nous sont définies, dans le cadre de la mise ne œuvre de la politique environnementale définie par le Chef de l’Etat. Les directions ont été revisitées, les missions mieux réparties entre les directions » a-t-elle dit
Dimanche 5 Mars 2017
Dakar actu




Dans la même rubrique :