Refonte du fichier électoral : Le passage du texte en procédure d’urgence à l’Assemblée nationale divise les acteurs


Refonte du fichier électoral : Le passage du texte en procédure d’urgence à l’Assemblée nationale divise les acteurs
La décision du gouvernement de présenter en procédure d’urgence devant la Commission des lois de l’Assemblée nationale le projet de loi portant refonte du fichier électoral avant la validation du rapport final de la commission technique de la revue du Code électoral, divise les acteurs politiques. Interpellés hier, lundi 08 août, à propos de l’impact de cette décision du pouvoir sur le consensus électoral qui prévaut au Sénégal depuis belle lurette, Me Abdoulaye Babou, leader de Alliance pour l’alternance (Alal) et porte-parole du pôle des non-alignés n’est pas allé par quatre chemins. «Ce projet de loi prouve encore une fois que le gouvernement n’a aucun respect pour les acteurs de la concertation ». Prenant le contre-pied de Me Babou, le député progressiste, Papa Diallo dit Zator Mbaye, atteste par contre qu’«il n’y a absolument rien qui remet en cause le consensus de 1992».
De leur côté, les acteurs de la société civile qui sont partie prenante de ce processus à la commission technique de la revue du Code électoral, Djibril Gning, et Abdoulaye Ndiaga Sylla, invitent plutôt les différents protagonistes au sens des responsabilités et à élargir la concertation
Sud Quotidien
 
Mardi 9 Août 2016
Dakar actu




Dans la même rubrique :