Référendum du 20 mars : Les jeunes et femmes de Bambilor pour un « oui » massif


C’était l’effervescence ce Mercredi 24 Février à Bambilor où les responsables et militants républicains se sont joints au maire Ndiagne Diop pour mettre tous les atouts de leurs côtés en vue d’une victoire au soir du référendum. Selon le maire, la coalition Benno Bokk Yakaar reste majoritaire dans cette commune où les réalisations parlent d’elles-mêmes, avec un bilan positif sur la base duquel il compte battre campagne pour un « OUI ».
La campagne pour le référendum est déjà  lancée par le maire de Bambilor qui a réuni tout ce que cette collectivité locale compte comme forces vives pour assurer une éclatante victoire de l’APR et de ses alliés à l’issue du référendum dont la date est fixée au 20 Mars prochain.
D’ores et déjà, Ndiagne Diop ne compte pas y aller de main morte car il a convoqué le passé récent des villages de sa commune qui manquaient de tout avant la survenue de la seconde alternance en 2012. Suffisant pour lui, de faire l’apologie de la vision « novatrice » du président Macky Sall qui lui a permis de poser de nombreux actes au bénéfice des populations de Bambilor. Parmi ces réalisations que le maire compte mettre en exergue pour battre campagne en faveur du « OUI », on peut retenir l’élan de solidarité en direction des indigents pour une prise en charge d’un montant qui s’élève à 110 millions F Cfa, sans compter les financements destinés aux femmes grâce au concours du service financier de proximité qu’est l’IMCEC. Mais aussi, Ndiagne Diop a énuméré les infrastructures sociales de base comme le poste de santé de Kounoune et celui de Gorom 2 devenu un complexe intégrant une maternité, une pharmacie et une unité sanitaire avec un plateau technique assez relevé, le tout pour un coût de 85 millions F Cfa.  Il s’y ajoute toujours selon lui, le terrain de basket situé dans l’espace de la cité Mbaba Guissé. C’est pourquoi il affirme faire fi du débat politicien de l’opposition qui a décidé de battre campagne pour le « NON ».
A l’en croire « le président de la République est un homme de parole, digne et honnête qui tient au respect de ses promesses et engagements ». Par rapport à l’avis du Constitutionnel,il estime que « la décision des juges lie forcément le président Macky Sall qui ne peut la passer outre en ne respectant pas la constitution qui lui confère un mandat de 7 ans ». Au chapitre des investissements, l’édile de Bambilor s’est également félicité de la diligence du conseil municipal qui a fait qu’aujourd’hui, la cité COMICO est devenue une fierté de sa commune ainsi que le village de Keur Ndiaye Lô qui commence à revêtir les habits d’une véritable ville moderne. En outre, le maire fera noter que « d’importants travaux ont été réalisés à Gorom 1 et Deni Birame Ndao dans le cadre de l’hydraulique et de l’électrification rurales ». Selon lui, « rien que pour l’adduction d’eau dans le village de Ndiakhirate Peulh, 23 millions F Cfa ont été mobilisés pour alléger les souffrances des populations ». Dans cette perspective d’amélioration des conditions de vie de ses administrés, Ndiagne Diop annonce également que « Diacksao sera aussi électrifié au courant de l’année 2016 ». Tout compte fait, le maire de Bambilor entend battre campagne activement avec les alliés de la coalition Benno Bokk Yakaar au niveau local et promet une victoire avec 80 % des suffrages. Ce, en attendant la déclaration d’autres partis membres de la mouvance présidentielle qui, auparavant vont donner leur position de principe sur l’avis du Conseil constitutionnel et sur la tenue du référendum du 20 Mars prochain.
Mercredi 24 Février 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :