Référendum du 20 mars 2016 : Ces irrégularités qui justifient le rejet des résultats par la Coalition du NON/GOR CA WAX JA…


Référendum du 20 mars 2016 : Ces irrégularités qui justifient le rejet des résultats par la Coalition du NON/GOR CA WAX JA…
On joue toujours les prolongations du scrutin référendaire du 20 mars 2016. La Coalition du NON/GOR CA WAX JA qui doute de la victoire du camp du OUI, fonde son rejet des résultats sur plusieurs raisons.
 
En effet, on n'arrive toujours pas à expliquer chez  Sada  Ndiaye et Cie « le passage du nombre de bureaux de vote de l’étranger de 653 BV  (carte électorale 2012) à 1 213 BV  (carte électorale 2016) alors que le décret portant organisation du référendum précise bien que le référendum du 20 Mars se fera sur la base du fichier consolidé de l’extérieur issu de la révision exceptionnelle de 2011. Pire, fait remarquer le Rewmi, le PDS, Bokk Gis Gis, l’UCS, le Grand Parti et Cie, «le pourcentage aberrant du nombre de votants par rapport à la population locale ».

Citant l’exemple de Gorée, le Président de la commission électorale nationale du courant du NON/GOR CA WAX JA, Sada N'diaye dira que le nombre de votant pour le Oui est supérieur même à la population totale de l’île historique… La même incongruité est constatée aussi dans le département de Podor, la région de Matam, etc.
 
L’autre raison évoquée par Sada N'diaye se trouve être « l’achat massif des consciences en violation des dispositions du code électoral en général et de son article 104 en particulier, qui réglemente et sanctionne toutes les formes d’influence du vote des citoyens... »
Samedi 9 Avril 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :