Référendum du 20 Mars 2016 : La Coalition du NON/GOR CA WAX JA conteste et rejette les résultats


Le référendum continue toujours de susciter son lot de commentaires les uns plus tranchés que les autres. C'est ainsi que la Coalition du NON/GOR CA WAX JA n’a pas fait dans la dentelle pour dire tout simplement que le scrutin référendaire du 20 mars 2016 est le plus impopulaire et le plus antidémocratique qu’ait jamais connu le Sénégal. 

Parce que la coalition du Non sous la houlette du Président de la commission électorale nationale du courant du NON/GOR CA WAX JA, Sada N'diaye constate non sans les dénoncer  « plusieurs incohérences et incongruités ». Toute chose qui fonde leur rejet systématique et sans appel des résultats donnant une victoire à la Coalition du Oui.
D’emblée, le plénipotentiaire du PDS, Sada N'diaye n’hésite pas à cracher du venin sur l’organisation et le déroulement du référendum du 20 mars 2016. 

En effet, après avoir rappelé le reniement du Président Macky SALL, de son engagement à s’appliquer la diminution de son mandat en cours, de 7  à 5 ans en s’abritant derrière un avis du Conseil Constitutionnel, le Président de la commission électorale nationale du courant du NON/GOR CA WAX JA, dénote une kyrielle de manquements totalement imputables au camp présidentiel qu’il qualifie «d’antirépublicain ». 

Des manquements matérialisés par la gestion solitaire du processus référendaire, le refus  systématique du Ministre de l’intérieur de mettre le fichier à la disposition de l’opposition, les entorses aux dispositions du code électoral (organisation d’une conférence de presse pour proclamer les résultats), défaillance dans le tirage des cartes d’électeur privant 180 386 citoyens de leur droit de vote, tentative de faire voter ces électeurs avec leurs récépissés de dépôt de carte d’électeur, entre autres.

Fort de toutes ces irrégularités, le mandataire du PDS qui parlait au nom des autres partis de la Coalition GOR CA WAX JA (Rewmi, UCS, Bokk Gis Gis, etc.), conteste et rejette les résultats issus du référendum du 20 Mars 2016.
Samedi 9 Avril 2016
Dakaractu




1.Posté par CONVICTION le 09/04/2016 10:24
NIAK DIOM

2.Posté par abo le 09/04/2016 10:40
Il faut passer à une étape: une concertation de l’opposition pour faire face et prendre des décisions qui engagent tous les partis



Dans la même rubrique :