Réélection de Ouattara en Côte d’Ivoire : analyse d’une victoire sans conteste

Selon des résultats provisoires rendus publics par la CEI mercredi, Alassane Dramane Ouattara (ADO) a remporté l'élection présidentielle du 25 octobre dès le 1er tour avec environ 83,66 % des suffrages, contre Pascal Affi N'Guessan qui n'en récolte que 9,29 %.


Réélection de Ouattara en Côte d’Ivoire : analyse d’une victoire sans conteste
Alassane Ouattara a eu son « tako kélé, un coup KO« . Le président ivoirien a remporté la présidentielle du 25 octobre dès le 1er tour. Selon les résultats provisoires communiqués par la Commission électorale indépendante (CEI), ADO a recueilli 83,66 % des suffrages. Il devance le candidat du Front populaire ivoirien (FPI), Pascal Affi N’Guessan (9,29 %) et Kouadio Konan Bertin (KKB) avec 3,88 %. Quelque 6,3 millions d’Ivoiriens étaient appelés à voter.

ADO l’emporte partout, ou presque

Alassane Ouattara l’emporte au 1er tour dans toutes les régions sauf deux, celle de La Mé où il totalise 45,01%, contre 39,14 % pour Affi N’Guessan, et dans le Moronou, région d’origine du candidat du FPI où ce dernier le devance même (54,06 % pour Affi contre 41,97% pour ADO). Le président ivoirien réélu pour cinq ans comptabilise plus de 70 % des suffrages dans 29 des 34 régions de la Côte d’Ivoire, notamment dans le Centre où le soutien du PDCI d’Henri Konan Bédié aura été primordial.

Malgré  la fronde d’une frange du FPI, Affi N’Guessan réalise un score honorable dans plusieurs fiefs du parti de Laurent Gbagbo : région des Grands Ponts (18,61%), La Mé, (39,14%), Agnéby-Tiassa (27%), Cavally (16,69%).

Une participation en baisse

Enjeu majeur du scrutin, la participation atteint 54,63 %. Elle avait été de 80% en 2010, de 37,4 % en 2000. Cette année, la participation a été inférieure à 50 % dans 11 régions : Agnéby-Tiassa (47,66 %),  Cavally (48,86 %), le district autonome d’Abidjan (43, 58%), Gbôklè (48,68 %), Gôh (39,26 %), Grands ponts (41,55 %), Haut-Sassandra (46,87 %), Loh-Djiboua (42,13 %), Nawa (43,21 %), San Pédro (43,15 %), Sud-Comoé (48,17 %).

7 candidats, 3 abandons

Outre le président sortant, sept candidats étaient en lice : Henriette Adjoa Lagou, Jacqueline Claire Kouangoua, Siméon Kouadio Konan, Kacou Gnangbo, Bertin Konan Kouadio, Pascal Affi N’Guessan. Trois personnalités « de poids » issus de l’opposition avaient décidé de retirer leur candidature : l’ancien ministre d’État Amara Essy, l’ancien président de l’Assemblée nationale Mamadou Koulibaly et l’ex-Premier ministre Charles Konan Banny.

Leurs bulletins n’ont pourtant pas été retirés des urnes et les votes en leur faveur ont été comptabilisés par la CEI.

Un scrutin dépassionné ?

Le scrutin s’est déroulé dans le calme. Aucun incident majeur n’a ainsi été signalé, même si des retards d’une ou deux heures pour l’ouverture des bureaux de vote ont été fréquents et que des difficultés avec les tables anti-fraude semblent avoir compliqué le scrutin.

L’ancien président nigérian Olusegun Obasanjo, qui conduisait une délégation de la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (Cedeao) s’est lui aussi déclaré satisfait : « Les élections vont refléter la volonté du peuple de Côte d’Ivoire ».

L’Union africaine et les États-Unis ont également validé le scrutin, l’ambassadeur américain « espérant que les résultats du premier tour qui seront annoncés soient acceptés par tous ceux qui contestaient le scrutin ».

La présidentielle en chiffres

Inscrits : 6 301 189
Votants : 3 330 928
Suffrages exprimés : 3 129 742
Taux de participation : 52,86 %
Alassane Ouattara : 2 618 229, soit 83,66 %
Konan Kouadio Siméon : 22 117, soit 0,71 %
Henriette Lagou Adjoua : 27 759, soit 0,89 %
Pascal Affi N’Guessan : 290 780, soit 9,29 %
Amara Essy : 6 413, soit 0,20 %
Charles Konan Banny : 8 667, soit 0,28 %
Mamadou Koulibaly : 3 343, soit 0,11 %
Konan Bertin Kouadio : 121 386, soit 3,88 %
Jacqueline-Claire Kouangoua :12 398, soit 0,40 %
Kacou Gnangbo : 18 650, soit 0,60 %

(Source: CEI)

Mercredi 28 Octobre 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :