Recrudescence des attentats : Un Sénégalais de France appelle ses compatriotes à s'inspirer des enseignements de Cheikh Ahmadou Bamba pour lutter contre ce fléau


Recrudescence des attentats : Un Sénégalais de France appelle ses compatriotes à s'inspirer des enseignements de Cheikh Ahmadou Bamba pour lutter contre ce fléau
C’est avec un cœur meurtri que j’écris ces mots. Il est de mon devoir de rappeler d'ores et déjà que la religion musulmane, comme toutes les autres religions est synonyme de paix, d’amour, d’apaisement, de sérénité, mais surtout de réconciliation. Son livre sacré Le Coran, est irréformable. Cependant, les événements récurrents et meurtriers qui secouent le monde entier et qui n’épargnent personne nous font penser qu’une religion mal comprise devient pire qu’une arme de destruction massive et capable de faire disparaitre une génération toute entière.
 
Ce que je cherche, c'est un monde où le recours à la violence pour atteindre des objectifs politiques, sociaux ou religieux ne doit plus être considéré comme acceptable. Un monde où les efforts visant à recruter des jeunes et à les endoctriner ne sont plus couronnés de succès. Il est vrai que certaines actions des politiques font que beaucoup de jeunes sont aujourd’hui ancrés dans la colère que dans l’espoir alors qu’en réalité nous devrions représenter l’espoir et non pas un danger. Nous sommes le présent et l'avenir de ce monde. Nous devons être en possession d’idées novatrices et notre force devrait être nos idées et devrions incarner l'espoir de demain. Le désir d’aider doit primer sur celui de faire du mal. Nous devons repenser le vivre-ensemble pour vivre dans la paix.
 
Tuer des innocents quelles que soient leurs appartenances culturelles ou religieuses ou quelle que soit la différence qui existe entre nous demeurera le deuxième plus grand péché dans l’Islam Pourquoi voulons-nous coûte que coûte tourner l'interrupteur pour changer de réalité ? «Les mécréants sont perdus pour toujours, il faut les combattre. Car il faut convertir les mécréants et les amener à l’islam, même de force». Ceci est la simple raison donnée par les soi-disants combattants pour l ‘Islam en tuant des innocents et en semant la terreur partout dans ce monde qui, par essence, devrait être un village où chacun d'entre nous aspirait à la PAIX. Doit-on toujours se rappeler ce que Dieu a dit dans son Coran à la sourate 109 : « Lakum dînukum wa liya dîn» : Une phrase courte et simple mais qui résume et résout la quasi-totalité de nos problèmes liés à la religion. Vivons en PAIX.
 
Œuvrons pour la PAIX entre citoyens du monde. Soyons des vrais combattants pour la PAIX et de l'émergence mais surtout soyons de grands bâtisseurs pour un monde meilleur. Ainsi attaques terroristes, crises politiques, économiques, sociales... et si on se referait aux enseignements de CHEIKH AHMADOU BAMBA ?
 
Après l’échec des manœuvres répétées de ses ennemis contre lui, il se refusa à les calomnier, mais au contraire il leur accorda son pardon, sans aucune rancune comme il le dit dans ces vers : J’ai pardonné à tous mes ennemis pour l’amour de DIEU qui les a dirigés vers autre que moi, je ne riposte jamais. Dans son poème intitule Rahmân» et «Rahîm» le Cheikh a dit ceci : Ô Détenteur du royaume, Toi qui es au-dessus de toute vengeance, sois miséricordieux envers toute l’humanité, Toi le guide qui m’as soutenu. Par ailleurs, il s'ajoute à tout disciple de faire comme devise le culte du travail et de la paix en faisant comme doctrine "travaille comme si tu ne devais jamais mourir, prier pour ton seigneur comme si tu devais mourir demain''. Pour ce, voici la vraie et honorable mission en tant que jeune. Il est aussi de mon devoir de rappeler aux grandes puissances qui se sont engagées dans la lutte contre le terrorisme en faisant les bombes comme leurs armes efficaces pour éradiquer ce fléau. Je leur dis ceci : Utiliser la force pour faire revenir l’ordre peut ne pas toujours être la meilleure solution pour la bonne et simple raison que vous vous heurtez à un ennemi qui n'est pas un pays unique ni même une coalition, mais un mouvement mondial sans attache à un État donné ou à une religion. Si vous ne menez pas avec vigueur une guerre des idées au lieu de guerre d d'armes, vous participerez à la conception et la mise en service de cette arme de destruction massive de l’espoir.
 
Nous avons droit de rêver d’un futur radieux. Nous avons droit de garder en nous cet espoir de faire de ce monde une place qui accueille en son sein tout le monde sans distinction, sans exclusion, sans népotisme, ni préférence et surtout dans le respect mutuel qui est la base et fondement de la PAIX. Renouons avec nous-mêmes afin de participer à la grande histoire du monde. «Nul besoin de faire de la Terre un paradis : elle en est un. A nous de nous adapter pour l'habiter» dixit Henry Miller. Il est temps que nous ouvrons nos cœurs au souffle de la PAIX et laissons cette dernière être notre arme et notre guide dans les combats pour un monde meilleur et sans malheur. Une pensée pieuse au Prêtre Jacques Hamel martyr de l'église catholique.
 
Diafara Boubacar SAKHO
Membre de la fédération pour la paix Universelle (Fpu), France.
Ancien Président de l'Amicale des étudiants de l'Université Alioune Diop de Bambey
 
 
Lundi 1 Août 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :