Récit d'un débat dominical : "Rien que de la "sidy-laminade" à boire"...


Récit d'un débat dominical : "Rien que de la "sidy-laminade" à boire"...

Tous les dimanches, dans le populeux et très politique quartier de Diorga à Rufisque, un septuagénaire a l'habitude de débattre avec mes amis et moi de l'actualité nationale de la semaine. Point par point.

Mes amis et moi sommes une communauté de cadres et travaillons dans des secteurs différents. La plupart sont des souteneurs invétérés du projet politique du Président Macky Sall et sont allergiques aux "méthodes subversives de Sidy Lamine Niasse".

Le septuagénaire, par contre, est  un fan de Sidy Lamine Niasse. L'homme est un chaudronnier à la retraite et un ancien partisan de Cheikh Anta, reconverti dans l'analyse du discours politique. A le voir et à l'entendre parler, il donne l'air d'un intellectuel de haut vol, du fait des idées lumineuses qu'il défend à l'heure de nos larges entretiens de dimanche. Le septuagénaire aime également beaucoup lire et corriger les jeunes du quartier, pour un meilleur usage de la langue française.

Ce dimanche 29 decembre, à Diorga, sous la bache qui sert de paravent, le septuagénaire pose le débat sur un gros sujet polémique de la semaine : le cas Sidy Lamine.

D'un côté, mes amis et moi tirons à boulets rouge sur "la méthode subversive". D'un autre, le septuagénaire accuse les tenants du pouvoir.

"Rien que de la "sidy-laminade" à boire, Gorgui !", lui balance un ami d'un air très affable.

"Rien que de la "sidy-laminade" à boire, Gorgui !", reprend l'ami qui ajoute que le Sénégal a d'importants défis à relever : "Sidy Lamine n'est que l'interprète d'une mission impossible : etre la boussole d'une opinion sénégalaise, très observatrice et si responsable. Le vrai débat c'est nous-mêmes. Pas lui !".

Comme pour stopper son interlocuteur, le septuagénaire demande à boire du thé avant de poursuivre la discussion. Comme pour changer de sujet, il soulève le sujet sur "la responsabilité des jeunes dans la sauvegarde de l'unité nationale". Comme pour ne plus revenir sur le cas Sidy Lamine, le septuagénaire nous dit :"mes enfants, vous avez parfaitement raison... Le Sénégal n'a pas besoin de polémique. Ne tombons pas dans des extrémités. Toute cette polémique ne nous mène qu'à la dérive. Ce n'est que de la "Sidy-laminade". Et rien d'autre !".

De la "Sidy-laminade", conclut-il, le sourire aux lèvres, avant de boire son thé.

----
Issa Thioro GUEYE, 
Rufisque.

Lundi 30 Décembre 2013
Dakaractu




1.Posté par idrissa Wade le 30/12/2013 10:18
Cet article est un nonsens, son contenu est pauvre, son texte est d'un niveau faible et sa portée est limitée.

2.Posté par seck le 30/12/2013 15:16
pathetique!



Dans la même rubrique :

AIDA CHERIE - 22/05/2015