Réaction suite à la sortie du Président sur la crise universitaire : Monsieur le Président de la république mesurez-vous la gravité de la situation universitaire? (Par Thierno Bocoum)


Réaction suite à la sortie du Président sur la crise universitaire : Monsieur le Président de la république mesurez-vous la gravité de la situation universitaire? (Par Thierno Bocoum)

 
 
Monsieur le Président,
 
Compte tenu de la gravité de la situation universitaire qui a abouti à un mort d'homme, nous pensons qu'au lieu de vous occuper des forces tapis dans l'ombre il faut d'abord vous occuper de celles qui ont évolué en plein jour et qui ont massacré nos frères et sœurs étudiants. S'il y'a une main politique dans cette affaire, celle bien apparente et indiscutable est celle de la hiérarchie qui a ordonné le massacre des étudiants. Celle dont vous faite allusion n'a été, pour l'instant, qu'au chevet des étudiants, en votre absence, tout en appelant au calme et au sens des responsabilités. Considérer que les légitimes revendications seraient juste le résultat de la manipulation de personnes tapis dans l'ombre qui "attisent le feu à des fins politiciennes" est une démarche injuste et offensante.
 
 
Monsieur le Président,
Certains étudiants ont été démembrés, blessés, traumatisés, torturés.
Que comptez-vous faire ?
 
Monsieur le Président,
Des biens meubles des étudiants achetés avec leurs maigres ressources ont été saccagés et détruits.
Que Comptez-vous faire ?
 
Monsieur le Président,
Des autorités ont donné ordre aux forces de police pour sévir jusque dans l'intimité des chambres d'étudiants, sans armes.
Que comptez-vous faire ?
 
Monsieur le Président,
Certains de nos frères et sœurs étudiants sont restés des mois sans bourses et d'autres sont confrontés à des retards de payement récurrents.
Que comptez-vous faire?
 
Monsieur le Président,
Les forces de l'ordre font la loi dans le campus social en violation des franchises universitaires.
Que comptez-vous faire?
 
Monsieur le Président Répondez s'il vous plait à ces différentes questions et après vous aurez tout le temps de chercher les forces imaginaires tapis dans l'ombre.
 
Les étudiants attendent, le peuple attend. Votre responsabilité est entièrement engagée.
 
 
Thierno Bocoum
Député à l'assemblée nationale
Lundi 18 Août 2014
Dakaractu




1.Posté par kiki le 18/08/2014 00:50
putin ce gosse mo rawe Idy wakhe rec toujours négatif ak critique franchement ca deviens lourds mélné kou take radio té ndéké sékou

2.Posté par bubs le 18/08/2014 01:24
Vous avez oublié une chose votre leader en l’occurrence mr idrssa seck et son ancien mentor qui sont entrain de de récupérer cette tragique a des fins politiques et il faut dire a votre leader les senegalais lentend sur d'autres terrain que de politisé cette affaires .

3.Posté par welainde le 18/08/2014 02:04
Thierno, vous êtes ces chiens qui vous ruez sur les os pourris'Vous croyez profiter des drames des autres pour vous relancer politiquement.Vous aurez besoin de combien de morts pour assouvir vos ambitions politiques mesquines?.Vous n'êtes que des nains politiques ou du moins la grenouille qui veut être plus grosse qu'un bœuf.

4.Posté par Mame Faye Lo le 18/08/2014 02:07
Bravooooo Thierno. Non mais Macky koumou yaap?

5.Posté par zzzzzz le 18/08/2014 04:23
EXCELLENTISSIME!!!!!!

6.Posté par lo le 18/08/2014 08:24
merci thier....

7.Posté par ly le 18/08/2014 09:07
bien dit exellence ce type est tellement bouché qu'il ne comprend rien du tout c'est un vrai mbame.dou nitou dara.

8.Posté par Gabou le 18/08/2014 11:10
Félicitations Monsieur Bocoum c'est bient dit! On a à faire avec un Président sans vision, incompétent et rancunier

9.Posté par fouta50 le 18/08/2014 11:47
Petit Diawando la recuperation ne marchera pas ton leader le jaloux n a k attendre 2017 on verra son poids au lieu de vouloir destabiliser le regime

10.Posté par holas le 18/08/2014 12:14
ce jeune homme nous honore, il est la fierté de la jeunesse

11.Posté par deugg rek le 18/08/2014 12:30
Wahh nga ko deugg mais comme toujours dou tontou

12.Posté par niokhor le 18/08/2014 14:57
1) Un étudiant a priori n'est pas un jeteur de pierres, ni un détenteur de hache et autres armes un étudiant est au campus pour étudier pas pour s'accager les mobiliers de ses pairs. En cas de gréve on fait une assemblée d'information et on boycott les cours jusqu'à satisfaction des doléances. Tout saccage ou manifestation brutale est interdit par les franchises universitaires et dans ce cas la police est tenue d'intervenir avec toute la rigueur nécessaire.
2) tous les mobiliers seront rénovés mais les biens personnels des étudiants belliqueux fauteurs de trouble seront classés à perte et profit selon;
3) jamais dans l'histoire des grèves de tels ordres ont été donnés cependant un soldat qui poursuit un fauteur le poursuit jusqu'à son dernier retranchement pour le conduire dans les liens de la prévention. Pourquoi pas dans sa chambre alors que c'est lui qui jetait des cailloux. donc il faut bien réprimer des gens qu'on nourri à 150 F pour manger et se permettent de vandaliser les biens du peuple qui le nourri pourtant.
4) Qui a créé l'ujtl n'est ce pas Mr SECK Le recteur d'alors vous a foutu dehors, vous avez utilisé Agora pour faire élire le premier bureau dont aliou sow yankhoba diattara,mansaly. Alors C'es bien vous qui avez politisé LUCAD avec comme première mesure la mort de balla GAYE; Qui a généralisé les bourses sans les budgétiser tout en triplant les salaires des professeurs sans pour autant avoir des ressources de financement résultat des courses grèves à ne plus en finir. Une bourse cela se mérite et on la rembourse au peuple Qui a inscrit ces 25000 badots parmi les attributaire . C'est à partir de 2000
5) les forces de l'ordre resteront et demeureront dans le campus aussi longtemps que nécessaire pour protéger les
étudiants sérieux désirant aller en cours, quant aux jeteurs de pierres et détenteurs d'armes légères leur calvaire ne vient que de commencer: force restera la loi dans toute l'étendue du territoire Une université est un lieu d'échange de communication d'information de recherche mais pas un champs de bataille

Mr bocoum j'espére que vous avez une réponse du peuple surtout qui vaut mieux celle du président qui a déchargé sur le les ministres de tutelle. Par contre vous et votre rewmi n'aviez pas droit de parole car étant responsable de tout
ce qui se passe dans le campus. Quant à idy qu'il sache qu'un é ne sera jamais président de la république du sénégal

13.Posté par GOR le 21/08/2014 12:26
Je salut la pertinence et le courage de ce député qui fait la fierté de la jeunesse. Je pense que toute personne animé de vérité et bonne foi devrait encourager ce discours. Le sénégal nous appartient tous donc Macky qu'on le veuille ou pas va quitter un jour ce poste en plus il n'est pas parfait donc il faut qu'il accepte les critiques pour faire avancer le pays. Au lieu de chercher des fonds pour payer les étudiants, il passe tout son temps à menacer d'honnêtes citoyens qui ont servi dignement ce pays. EN BAS LA MENACE ET VIVE LA DEMOCRATIE



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016