Réaction Papa Makhtar Diallo (FPDR) : « Vous avez fait le choix de ne pas respecter votre engagement… Vous devez en assumer les conséquences »


« Monsieur le président, vous avez annoncé lors d'une allocution télévisée, que vous  renonciez , sur avis du conseil constitutionnel, à réduire son mandat en cours de sept à cinq ans,  Vous dites: « Sur l’application de la réduction du mandat en cours du président de la République, le Conseil constitutionnel considère que cette disposition doit être supprimée, au motif qu'elle n'est conforme ni à l'esprit de la Constitution, ni à la pratique constitutionnelle » Et puis vous dites : « J’entends me conformer à la décision du Conseil constitutionnel. En conséquence de quoi, le mandat en cours du président de la République connaîtra son terme en 2019. »
Dans votre discours vous justifiez votre choix, comme un choix juridique, puisque vous faites appel à l’article 92 de la Constitution : "les décisions du Conseil constitutionnel ne sont susceptibles d’aucune voie de recours. Elles s’imposent au pouvoir public".
Monsieur le président on est bien d'accord les décisions du conseil constitutionnel ont une valeur contraignante, mais dans le cas échéant nous ne sommes pas entrain de discuter d'une décision du conseil constitutionnel mais bien d'un avis qui n'a aucune valeur contraignante.
Pas d'amalgame, monsieur un avis est différent d'une décision, différent au sens propre comme au sens figuré et point besoin d'être juriste pour le savoir.
Dire que l'article 92 de la constitution vous oblige a vous soumettre à cet avis n'est rien que de la malhonnêteté intellectuelle.
Vous avez fait le choix de ne pas respecter votre engagement, vous avez fait le choix de ne pas respecter votre parole donnée, vous avez fait le choix de décrédibiliser la parole présidentielle alors que cette  parole est infaillible.
Monsieur vous savez bien que non-respect de la parole présidentielle peut être à l'origine de plusieurs problèmes, l'histoire ne manque pas d’exemples qui montrent combien cette pratique est dangereuse en termes de stabilité de crédibilité institutionnelle.
Vous avez fait un choix alors vous devez en assumer les conséquences ».
 
Papa Makhtar Diallo chroniqueur, activiste et président du mouvement citoyen les indignés du Sénégal et membre du FPDR.
 
Mercredi 17 Février 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :