Rapport d'Octobre du FMI : Roger Nord recommande au Sénégal de stabiliser sa dett


Le nouveau rapport d’octobre du FMI sur les perspectives économiques régionales de l’Afrique subsaharienne a été publié ce matin. 
Un rapport qui s’articule autour des impacts de l’assainissement budgétaire et de la diversification économique sur la croissance en Afrique sub-saharienne.
Dans son speech, le Directeur adjoint du département Afrique du FMI, Mr Roger Nord, recommande au Sénégal de stabiliser sa dette. « Notre conseil, c’est de s’assurer que les dettes restent à des niveaux gérables », a-t-il lancé. Avant de poursuivre qu'« au Sénégal, vous avez une notation de risque de prise de dette très basse». 
Dans son discours d'ouverture de la cérémonie de publication de ce rapport, le ministre de l'économie, des finances et du plan estime que "le thème de l’ajustement budgétaire constitue une question centrale pour tout décideur politique et en particulier pour un Ministre des finances d’un pays en développement. "
Par ailleurs, il constate que du côté de la mobilisation des ressources budgétaires pour financer le développement du pays, l'action du gouvernement est guidée par la réforme du système fiscal. 
En effet, il s’agit en réalité d’asseoir un système de mobilisation des recettes fiscales pour soutenir nos efforts de réalisation de l’émergence économique. Et toujours dans cette logique, l'État du Sénégal est en train de mettre  en place un cadre incitatif pour améliorer le climat des affaires, élargir l’assiette fiscale, réduire la complexité du système fiscal et augmenter la transparence, matèle t-il.
Le ministre souligne également que "le rapport montre qu’une plus grande diversification au regard des structures de production et d’exportation va de pair avec une amélioration de la croissance économique. "
Toutefois, il se félicite du fait que le modèle économique adopté par le PSE est basé à la fois sur des projets moteurs d’exportations et facteurs de création d’emplois, d’inclusion sociale et d’attraction des IDE.
Ce rapport du FMI met en exergue trois questions importantes : la préservation de la stabilité macroéconomique, surtout avec une dette soutenable, la question de la mobilisation des ressources, de rationalisation des dépenses publiques pour un assainissement budgétaire et la diversification de nos économies...
Lundi 30 Octobre 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :