Rapport Doing Business 2018 : Macky Sall demande au Gouvernement d’intensifier le rythme des réformes structurelles majeures


Le Rapport Doing business 2018 était au cœur de la communication du chef de l’Etat en conseil des ministres, aujourd’hui. Le rapport, pour rappel, classe le Sénégal parmi les cinq (5) pays les plus réformateurs en Afrique Subsaharienne, gagnant 7 places, et se classant 140ème contre 147ème en 2017.
A ce titre, le chef de l’Etat a demandé au Gouvernement, selon le communiqué, d’intensifier le rythme des réformes structurelles majeures entreprises depuis 2012, en vue de consolider durablement la place primordiale du secteur privé national et les investissements directs étrangers (IDE) dans l’accélération de la croissance économique et la création d’emplois décents.
Dans cette perspective, poursuit la même source, il convient de finaliser, dans les meilleurs délais, le projet de loi de développement des PME et de modernisation de l’économie, d’asseoir, à travers un dialogue systématique et régulier avec tous les acteurs concernés, l’ancrage stratégique d’un partenariat fort entre l’Etat et le secteur privé, ainsi que d’une doctrine consensuelle de soutien à la compétitivité des entreprises.
Enfin, après avoir salué le maintien de la notation du Sénégal par l’Agence Moody’s, le chef de l’Etat informe les membres du Conseil qu’il présidera la prochaine session du Conseil Présidentiel de l’Investissement (CPI) le 20 novembre 2017.
Par ailleurs, appréciant l’exécution du projet du Train Express Régional (TER), le plus grand projet entrepris par le Sénégal depuis l’indépendance, le président de la République invite le Premier ministre à veiller, en permanence, à la levée de toutes les contraintes identifiées, afin d’intensifier la réalisation, dans les meilleures conditions, de cette infrastructure stratégique qui vise à améliorer la mobilité dans la région capitale, et entre Dakar et le nouvel Aéroport international Blaise Diagne (AIBD).
A cet effet, le chef de l’Etat invite le Gouvernement à procéder au lancement, sans délai, des travaux du nouveau marché moderne de Thiaroye, à impliquer davantage les collectivités territoriales polarisées par le projet, afin de faire du TER, une infrastructure d’envergure, au service de la mobilité des populations et du développement des territoires urbains et périurbains.
Lundi 6 Novembre 2017
Dakar actu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :