Rappel «des déclarations de la défense» : Me Yérim Thiam irrite ses confrères et les Pro- Karim


Rappel «des déclarations de la défense» : Me Yérim Thiam irrite ses confrères et les Pro- Karim

L’audience a été suspendue, à 13 heures ce mardi. Mais moins de 5 minutes auparavant, Me Yérim Thiam, s’adressant à Alioune Samba DIASSE, a délibérément secoué la salle après son «rappel des déclarations faites par les avocats de la défense».                                                                                                    Selon Me Ousmane SEYE et C°, ces déclarations sont déformées et visent tout simplement à enfoncer leur client, co- accusé de Karim WADE.   

Avant cet esclandre, c’est à propos de l’augmentation du capital d’ABS SA entre 2002 et 2011 que les avocats de la partie civile ont fait des observations : «Pourquoi vous avez préféré l’augmentation de capital estimé à 240 millions de F CFA avec votre partenaire Wolfgen?», lui a demandé Me Aly FALL.                                                                                                                                   «C’est ce que souhaite tout chef d’entreprise ; et les 120 millions me revenaient», répond le prévenu A. Samba DIASSE.  

«A la date du 17 janvier 2003, la dame Fatou BABOU vous a cédé 2 000 actions, à la valeur irréductible de 20 millions de F CFA. Est-ce vrai ?», reprend l’avocat. Et Mr A. S. DIASSE, de soutenir que c’est la valeur des actions.

Aussi, la dame Fatou BABOU a cédé à Mr Idrissa DIASSE, le fils du prévenu, 500 actions avant de percevoir 7 millions de F CFA.  «C'est quelle forme de transaction?», a interrogé Me FALL.       

En plus, selon l’avocat, la dame Véronique Manga est analphabète. Comment s’acquittait- elle alors des tâches de secrétaire ? «En tout cas, elle s’exprime bien en français», a répondu Mr DIASSE.

Et, à la question de Me Moustapha M'baye concernant le partenariat entre Wolfgen et ABS SA, Mr DIASSE dira : «Je ne regrette rien de ma collaboration avec le partenaire Wolfgen». Le prévenu ajoutera : «Me M'baye me connait personnellement et connait Wolfgen».  

«’’Am sa ma soxla, lamb sa ma poche, fadj quo ci sasi’’ (avoir un besoin, tâter ma poche et m’en acquitter); c’est comme ça que je fonctionne», a stipulé le prévenu à Me M'BAYE.

 
Mardi 23 Septembre 2014
Dakaractu




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016