RSE : Les jeunes des mouvements sociaux sensibilisés en vue de leurs actions de plaidoyer


RSE : Les jeunes des mouvements sociaux sensibilisés en vue de leurs actions de plaidoyer
Des jeunes sénégalais s’activant dans les mouvements sociaux ont été capacité hier sur la Responsabilité Sociétale de l'Entreprise (RSE).
En effet dans le cadre de son partenariat avec l'Ambassade du Canada, le Programme Enda LEAD Afrique Francophone a organisé cet atelier pour améliorer la connaissance des Mouvements Sociaux sur l'historique de la RSE et ses liens avec le développement durable, mais aussi favoriser une meilleure connaissance des référentiels de la RSE, surtout ceux consacrés au secteur minier. Il s’agissait aussi à travers cette rencontre de contribuer à une meilleure compréhension des corrélations entre RSE et Droits de l'Homme et favoriser enfin une meilleure connaissance de la Norme ISO 26 000 et de l'état des lieux de la RSE au Sénégal.
Pour Mor Sèye Fall, chargé de projet a Enda Lead Afrique Francophone et Coordinateur du projet sur la promotion de la RSE au niveau du secteur des mines, cette rencontre a surtout été organisé pour répondre à un besoin que les jeunes des mouvements sociaux avaient manifesté.
« Parce que l’on avait un premier projet avec eux, et qui avait deux principales composantes à savoir l’information et la sensibilisation des payements sociaux sur les défis et enjeux de l’exploitation minière mais aussi la réalisation d’une étude pour cartographier les entreprises minières au profit du développement social ».
Donc au terme poursuit-il les mouvements sociaux ont fait dégagés des axes et parmi ceux-là il y avait le besoin d’être renforcé sur des questions comme la RSE.
« Cela se comprend parce que leur principal activité et le plaidoyer surtout en ce qui concerne les questions minières. Il se trouve que les décideurs avaient pris des engagements pour le déploiement et l’adhésion de l’entreprise minière aux principes de la RSE. Mais la concrétisation de ces engagements reste très timide. Et pour les interpeller à davantage d’action concourant  à la réalisation de ces engagements on a jugé opportun de renforcer la capacité des mouvements sociaux pour que leurs actions de plaidoyer soient beaucoup plus efficaces et pertinents pour que les décideurs puissent se conformer à leur engagement »
 
Aminata Ly Faye, Déléguée commerciale de l'Ambassade du Canada au Sénégal, principal partenaire de l’atelier, dira que la RSE est une priorité du Gouvernement canadien comme modèle d’affaire.
 « Il est important que les entreprises aient un comportement responsable et durable sur le plan économique, social et environnemental. Il faut que le gens sachent que la RSE ce n’est pas de la philanthropie, juste une fonction de l’entreprise, mais une démarche transversale qui implique toutes les activités de l’entreprise ».
 Il est important aussi que les parties prenantes soient impliquées et dans ce contexte là, finira t’elle par dire, les mouvements sociaux sont une partie prenante importante. « Il est important de les sensibiliser d’abord à ce qui se fait au Canada, mais d’écouter ce qui se fait ici au niveau international des normes qui visent la RSE. »
 
Au sortir de l'atelier donc, les Mouvements Sociaux seront à même de mener des actions efficaces et appropriées de plaidoyer et de sensibilisation, à l'intention des décideurs, en faveur de la concrétisation des engagements de l'Etat au profit du déploiement de la RSE au Sénégal.
Vendredi 11 Mars 2016
Dakar actu




Dans la même rubrique :