ROCAMBOLESQUE AFFAIRE D'ESCROQUERIE CONTRE PETIT SARR : ' Comment Baïdy Dieng m'a dépouillé de plus de 500 millions et....Comment il tente de m'éliminer mystiquement ? '


Rocambolesque affaire d'escroquerie ! À la clef du deal, un faux marabout du nom de Baïdy Dieng. L'homme a fini de croupir en prison un peu moins de 6 mois . Aujourd'hui, il tente de s'extirper des mains de Dame Justice en s'évertuant à réduire mystiquement au silence Petit Sarr, celui à qu'il a dépouillé de plus de 500 millions.

À la découverte d'un ancien footballeur professionnel Sénégalais, ancien capitaine des Lions cadets, espoirs et juniors, qui a frôlé la ruine à cause d'un ''voleur phénoménalement intelligent ''. Retour sur une affaire complétement folle...

PRÉSENTATION DES ACTEURS

Petit Sarr : ancien international Sénégalais de football ayant, durant sa carrière, fréquenté plusieurs grands clubs. Des clubs comme Arsenal,  Saint-Etienne, les Glasgow Rangers... Victime dans cette affaire, car délesté de plus d'un demi-milliard de francs Cfa. Aujourd'hui, il attend que justice soit rendue.

Baïdy Dieng : Marabout présenté par Petit Sarr comme un escroc de talent. Son hobby c'est de s'approcher des célébrités surtout sportives, de les fréquenter et de leur servir de marabout.

Alassane Fall : homme-lige de Baïdy Dieng. Lui aussi est un collaborateur de Petit Sarr. Seulement, il a très tardivement compris que son guide spirituel était un roublard invétéré. Aujourd'hui il constitue le principal témoin à charge contre ce dernier.

L'histoire, telle qu'elle nous est racontée par Petit Sarr, s'est passée sur plusieurs années. Petit Sarr, se confiant à Dakaractu, précise avoir connu son bourreau par le canal d'un de ses amis du nom de Djiguy Camara. Une amitié est bâtie très rapidement. La confiance est venue prendre une place prépondérante dans la relation. '' J'ai ainsi commencé à accepter de bénéficier de ses  prières. Ma confiance en lui se renforçant de fil en aiguille, il enchaînait les sollicitations. Des sollicitations généralement fondées sur des alibis nobles. Des fois c'était pour la réfection d'une morgue, l'achèvement ou la réfection d'une mosquée ( Niary Tally), un appui à apporter à une famille démunie etc... Je lui payais aussi ses loyers comme je le faisais, par ailleurs, pour les études de ses enfants. Je ne lui refusais rien. Je lui ai même donné accès, avec une procuration,  à mon compte dans une banque de la place. Il a par devers lui quelques unes de mes cartes, mon chéquier. Chaque mois , je lui versais dans son compte une somme de deux millions de francs Cfa sans compter ce prêt que je lui ai accordé parce qu'il construisait sa maison''. Petit Sarr de poursuivre son discours, la voix amère de colère. 

'' Alors que je ne doutais de rien, il a commencé à me voler.  Toutes les actions de nature sociale dans lesquelles il m'impliquait étaient toutes fausses. Il ne faisait que se remplir les poches. Il a mis mes 2 voitures 4X4 à son nom. Il me faisait verser de l'argent pour le compte de son homme lige, Assane Fall,  afin de lui permettre de payer la location de sa deuxième épouse. Naturellement, Fall n'a jamais vu la couleur de cet argent. Il m'a fait acheter des tonnes de riz pour des familles déshéritées jamais véritablement identifiées. Il m'a délesté de 2 millions de francs pour soigner un maître coranique malade des pieds, de 25.000 euros pour se payer de nouvelles voitures. ''

Au moment où ces lignes sont écrites, l'affaire est entre les mains du juge. Une affaire qui met aux prises deux avocats très connus. Me Aïssata Tall Sall et Me Massokhna Kâne. L'avocate native de Podor aura obtenu dans la première phase du procès l'arrestation de Baïdy Dieng. Ce dernier croupira en prison pendant un peu moins de 6 mois. Aujourd'hui, il a bénéficié d'une liberté provisoire et attend le jugement définitif.

TENTATIVE DE RÈGLEMENT À L'AMIABLE

Conscient que les portes de Rebeuss n'étaient pas totalement fermées pour lui, Baïdy Dieng a essayé de trouver des voies de contournement. Petit Sarr sera , en effet, approché par des parents de son ''escroc'' pour reprendre son terme. '' Un de ses parents est venu me proposer une somme de 250 millions de francs Cfa pour que l'affaire soit réglée à l'amiable. J'ai catégoriquement refusé. J'ai envie que le masque de cet homme tombe à jamais parce que beaucoup de footballeurs ont été victimes de ses fourberies. ''

Petit Sarr confie pour terminer, que Baïdy Dieng tente désormais de l'éliminer  mystiquement. '' Comme il ne sait même pas réciter un verset du Coran, il est allé quérir le soutien d'autres marabouts pour me tuer. Ce sont ces marabouts qui prennent contact avec des membres de la famille pour me mettre au courant de ses pratiques. ''

En attendant de recevoir la version de Baïdy Dieng, Dakaractu suivra pour vous le dénouement de cette affaire.
Lundi 9 Octobre 2017



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :